Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Les Poings dans les poches

Critiques de Les Poings dans les poches

Film de (1965)

Sur le désespoir sans souvenir, j'écris ton nom...

La facilité avec laquelle Marco Bellocchio sème le trouble dans notre esprit est telle, que l'on met un certain temps à pouvoir se l'expliquer. Est-ce dû à la virulence d'un propos qui crache sa rage sans complaisance envers tout ce qui nous constitue (famille, religion, société). Cela vient peut-être de cette mise en scène particulièrement immersive qui nous laisse voir ce que l'on préfère... Lire l'avis à propos de Les Poings dans les poches

17 5
Avatar Kalopani
9
Kalopani ·

Pris dans le manège de la folie.

De Bellochio, je n'avais encore rien vu, pas même Vincere dont tant d'amis m'avaient vanté les mérites à sa sortie. C'est sans aucun a priori que je me suis retrouvée au cinéma à attendre le début de la projection. J'en suis ressortie, plus tard, sans voix. Je n'avais pas été si travaillée par un film depuis le très dérangeant Ruban Blanc. Mais les Poings dans les poches c'est encore autre chose.... Lire l'avis à propos de Les Poings dans les poches

11
Avatar Regard-Humain
9
Regard-Humain ·

Critique de Les Poings dans les poches par Tchitchoball

Le premier film de Bellochio nous compte l'histoire d'une famille italienne vivant isolée et dont chacun des membres possède une tare incurable (épilepsie, autisme, aveuglement...) sauf l'aîné. Celui-ci s'occupe de tous mais il aimerait vivre en ville avec sa femme. Rapidement, Alessandro, le benjamin, projette de sombres desseins. Le premier élément marquant de ce film est sa noirceur. Dès les... Lire l'avis à propos de Les Poings dans les poches

2
Avatar Tchitchoball
7
Tchitchoball ·

Bienvenue chez les fous

Premier film de Bellochio, réalisé alors qu’il n’avait même pas 30 ans, Les poings dans les poches raconte la déchéance d’une aristocratie dont la génération émergente s’ennuie à mourir, sombrant dans l’hystérie généralisée. L’émancipation de l’individu en dehors des formes habituelles que revêt l’autorité y tient une place centrale. C’est aussi la thématique que Bellochio traitera... Lire l'avis à propos de Les Poings dans les poches

3
Avatar -Ether-
8
-Ether- ·

Les poings sur les "i"

Si le propos et le contenu du film sont d'un rare véhémence envers une certaine Italie, j'ai tout de même un peu de mal à crier au chef d'œuvre. Le problème je pense (en tout cas pour moi) est finalement symptomatique de l'écriture du cinéaste, à savoir nous immerger immédiatement dans une situation déjà bien vérolée pour une psychologie torturée et malsaine qu'on aura pas eu le temps de... Lire la critique de Les Poings dans les poches

Avatar anthonyplu
7
anthonyplu ·

Leone e la mamma

J'ai eu l'impression d'être le personnage de Leone ou de "La Mamma" : spectateurs hagards de la folie d'un être qu'ils aiment. Ce film, je l'ai aimé, mais mon incompréhension est trop grande et ne parvient pas à cacher ce sentiment de rendez-vous manqué. Lire l'avis à propos de Les Poings dans les poches

Avatar Jean_Andr3
6
Jean_Andr3 ·

Aux marges de la folie

Premier film, et film choc de Bellocchio, Les poings dans les poches est un huit clos mettant en scène dans une bourgade retirée du nord de l'Italie une famille dont les membres souffrent tous ou presque, à une échelle variable, de troubles physiques et/ou mentaux. Le titre renvoie d'emblée à la frustration habitant le protagoniste, Alessandro, qui retient toute la... Lire l'avis à propos de Les Poings dans les poches

1
Avatar Marlon_B
9
Marlon_B ·

Critique de Les Poings dans les poches par Gregor Samsa

C'est un film intéressant, certainement, mais lourd par sa lenteur et son antipathie générale - ça rappelle très fortement le cinéma d'Haneke. Donc j'ai pas accroché.Mais c'est très bien interprété et Bellochio sait filmer ces deux frère et sœur à la relation douteuse ; il sait les filmer, chacun à sa manière. Malheureusement Bellochio se contente de faire vivre ce huis clos violent et désespéré... Lire l'avis à propos de Les Poings dans les poches

1
Avatar Gregor  Samsa
6
Gregor Samsa ·