LES POUPÉES RUSSES (ou Guide d'après-bac)

Avis sur Les Poupées russes

Avatar floops
Critique publiée par le

La trilogie de L’auberge espagnole de Klapisch, c’est une parcelle de la vie d’un mec, que l’on découvre à 25 ans, en tant qu’étudiant Erasmus à Barcelone, que l’on retrouve 5 ans plus tard, à courir d’un petit boulot à l’autre entre Paris et Londres, et que l’on quitte à New-York, 10 ans plus tard, papa et marié …

« Quand on arrive dans une ville, on voit des rues en perspective. Des suites de bâtiments vides de sens. Tout est inconnu, vierge. Voilà, plus tard on aura marché dans ces rues, on aura été au bout des perspectives, on aura connu ces bâtiments, on aura vécu des histoires avec des gens. Quand on aura vécu dans cette ville, cette rue on l’aura prise dix, vingt, mille fois. Au bout d’un temps cela vous appartient parce qu’on y a vécu. »

Ce mec, c’est Xavier … Il a 25 ans, quitte sa môman et son premier amour, Martine (Audrey Tautou) pour faire un DEA en économie à Barcelone …

Et forcément, lorsqu’on débarque dans un pays que l’on ne connait pas, la première galère, c’est le logement … Il squatte dans un premier temps chez la petite fille d’un pote à sa mère, qui est hébergée par son grand-père … Pas un endroit funny, où on peut s’éclater, surtout quand on est jeune, étudiant et dans une ville, telle que Barcelone …

Après un entretien de coloc, il finira par avoir une chambre dans ce qui ressemble à une auberge espagnole, à une maison du bonheur, polyglotte entre anglais, allemand, français, espagnol et italien … Bref un bordel sans nom, qui donnera lieu à bon nombre de situations assez drôles …

Dans cette coloc, il se fera des « amis pour la vie », notamment Wendy (Kelly Reilly) et Isabelle (Cécile de France), qu’on retrouvera avec Audrey Tautou, dans la suite de ses aventures …

Xavier : « J’ai repensé à toutes les filles que j’avais connu, avec qui j’avais couché ou même que j’avais seulement désiré. Je me suis dit qu’elles étaient comme des poupées russes. On passe sa vie entière à jouer à ce jeu. On est curieux de savoir qui sera la dernière, la toute petite qui était caché depuis le début. On ne peut pas l’attraper directement, on est obligé de suivre le cheminement. Faut les ouvrir l’une après l’autre en se demandant à chaque fois « est-ce que c’est elle la dernière ? »

Les poupées russes se déroulent 5 ans après son année à Barcelone … On retrouve Xavier à Paris, en galère d’appart et de taf … Il a arrêté ses études d’économie et décidé de faire ce que gosse, il avait toujours rêvé de faire : être écrivain …

Il a du coup écrit un premier bouquin L’auberge espagnole, qui a pas des masses marché … Alors, il n’a pas d’autre choix que de devenir nègre, pour des gens qui veulent raconter leur vie, mais qui ne savent pas écrire … Mais comme ça ne paie pas trop, il cumule les boulots et est également scénariste pour une série à la con du genre d’Amour, Gloire et Beauté …

Mais comme notre cher Xavier a pas de bol dans la vie, la maison de production, qui finance cette série est rachetée et il se retrouve à devoir écrire en anglais également … C’est là que resurgit Wendy, avec qui il se mettra à écrire la suite des épisodes …

Pour ce qui est du logement, il se retrouve à squatter chez sa pote homo, Isabelle …

Pour ce qui est du dernier film de la trilogie, Casse-tête chinois, Xavier, la quarantaine, se marie dès le début du film … Et je suis malheureusement obligée d’en rester là car ça serait vraiment te spoiler, si je te racontais la suite …

Xavier : « La vie pour la plupart des gens, c’est ça : aller d’un point A à un point B. Mais bon pour moi, c’est pas ça. Moi, j’ai le problème du point B. »

L’auberge espagnole est le film qui fera définitivement percer Romain Duris dans le milieu du cinéma, après qu’il ait joué dans Le péril jeune (Cédric Klapisch – 1994), Dobermann (Jan Kounen – 1977) et Gadjo Dilo (Tony Gatlif – 1997) … Pour Audrey Tautou, l’année de sortie de L’auberge espagnole est pour elle l’année de la révélation également … On la retrouve également dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (Jean-Pierre Jeunet – 2001) et A la folie … pas du tout (Laetitia Colombani – 2001) …

Pour ce qui est de Cécile de France (Haute tension – 2003, Soeur Sourire – 2009 et La belle saison – 2015) et de Kelly Reilly (Sherlock Holmes – 2009 et 2011, True Detective Saison 2 – 2015), L’auberge espagnole fait plutôt figure de grands débuts …

Pour résumer la trilogie de l’homme par Klapisch :

L’auberge espagnole, c’est le rêve, l’utopie, la vie étudiante et ses beuveries …
Les poupées russes, c’est les premiers pas dans la vie active, les galères de taf …
Casse-tête chinois, c’est le grand saut, l’engagement …
Et bien évidemment, les galères de l’amour, que tu retrouveras dans l’ensemble de la trilogie avec ce malheureux Xavier et les trois femmes de sa vie : Martine (Audrey Tautou), Wendy (Kelly Reilly) et Cécile de France (Isabelle) …

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 187 fois
Aucun vote pour le moment

floops a ajouté ce film à 1 liste Les Poupées russes

Autres actions de floops Les Poupées russes