Avis sur

Les Proies par Blockhead

Avatar Blockhead
Critique publiée par le

Après Don Siegel, en 1971, Sofia Coppola adapte le roman de Thomas P. Cullinan en privilégiant le point de vue des femmes. Mais elle ne prend guère la peine d’approfondir ses personnages qui, hormis celui de Nicole Kidman, peinent à exister. Reste une mise en scène esthétique qui lui a d’ailleurs valu le prix du même nom au dernier Festival de Cannes. Difficile de s’en contenter.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 65 fois
Aucun vote pour le moment

Blockhead a ajouté ce film à 19 listes Les Proies

Autres actions de Blockhead Les Proies