👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Et vous y trouverez un Colin Farrell en soldat nordiste blessé qui implore une jeune et innocente jeune fille de l'aider. Peu farouche, cette dernière l'emmène dans un pensionnat féminin isolé dans les arbres ou vivent en autarcie une bandes de jeunes pucelles blondes régies par la sévère Nicole Kidman et l'émotive Kirsten Dunst. Entre méfiance et pulsions intimes, s'installe ainsi notre histoire. Enfin, notre remake!

Première question, la palme de la mise en scène était-elle méritée? À priori,oui. Au debut du film on se dit " houlaaaaa mais c'est que Mme Coppola veut avant tout nous démontrer comment elle manie sa caméra" puis le rythme se pose, les plans fixes ainsi que la lumière brumeuse s'installent et donnent du corps à l'oeuvre. C'est joliment filmé avec un brin de "m'as-tu vu" mais la maîtrise est là.

Deuxième question: cette galerie de personnages fonctionnent-ils? Oui pour Collin (qui a du mal à démarrer), double oui pour Nicole Kidman impeccable dans tous les rôles à caractères durs, triple oui pour les plus jeunes demoiselles criantes de vérité et de questions. On sera plus mitigé concernant Kirsten Dusnt et Elle Fanning en blonde vaporeuse pas dès plus futées... Mais leur partition est néanmoins nécessaire au bon déroulement du film.

Troisième question: Les tenants et les aboutissants, le scénario. On adorera le second degré permanent, les mensonges et les pulsions de chacun. Collin Farell en soldat gentil mais queutard invétéré nous amuse rapidement, les gloussements des filles nous font sourire et on s'attache à cette équipe d'infortune qui ne cherche qu'une chose: assouvir ses désirs. L'histoire est bonne mais exploitée avec trop de facilité voir de ridicule parfois. Des Deus Ex en veux-tu en voilà (ex: l'arme, le repas), des passages franchement gros qui auraient mérité d'être travaillé en amont. On ne sait pas vraiment ou la réalisatrice souhaite vraiment en venir ni quel est son message. Mais y'en a-t-il un? Peut-être. Méfiez-vous des apparences...

Wynner92
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les plus fortes tensions sexuelles dans les films

il y a 5 ans

Les Proies
Behind_the_Mask
5
Les Proies

Un film où il n'y a bien que les champignons qui soient vénéneux

Comme la vie, le cinéma réserve parfois des mauvaises surprises et des occasions manquées. Les Proies fait sans aucun doute partie de la seconde catégorie. Car je suis le premier à dire qu'il faut...

Lire la critique

il y a 5 ans

84 j'aime

29

Les Proies
LeBlogDuCinéma
4
Les Proies

La version soft et féminine de Sofia Coppola

Sofia Coppola réalise une version miroir du film Les Proies (1971) de Don Siegel, mais en y apportant une épure scénaristique, aux conséquences regrettables. En pleine guerre de sécession, un soldat...

Lire la critique

il y a 5 ans

60 j'aime

1

Les Proies
Luanana
5
Les Proies

Tiré(es) à quatre épingles

C'est clair, Sofia Coppola avait un bon sujet entre les mains. Grâce à son esthétique parfaitement travaillée elle aurait pu nous livrer une alternative de Mademoiselle. Malheureusement le film...

Lire la critique

il y a 5 ans

46 j'aime

31

Kingsman - Le Cercle d'or
Wynner92
5

Elton John... Vraiment?

Mais qu'est-il arrivé au charme et à l'élégance britannique? Kingsman premier du nom était une perle d'inventivité pop soutenue par un flegme soooo british qui soufflait un vent de fraîcheur dans le...

Lire la critique

il y a 4 ans

38 j'aime

Terminator : Dark Fate
Wynner92
6

Tu veux dire que ce film peut copier tout ce qu'il touche?

Il avait dit qu'il reviendrait. Schwarzenegger ? Non, Cameron. On fait table rase des trois derniers opus de l'immortel machine tueuse et on obtient Terminator : Dark Fate, suite canonique du...

Lire la critique

il y a 2 ans

22 j'aime

1

Les Enfants de la mer
Wynner92
3

Ecstasy japonaise sous-marine.

Les lumières s'éteignent et après une dizaine de minutes en somme très classiques on se dit que l'on va passer deux heures à regarder un énième anime traitant de l'adolescence, de l'amitié, de la...

Lire la critique

il y a 3 ans

17 j'aime

17