👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un film unique et inclassable. Les proies est un quasi huis clos avec Clint Eastwood alors au sommet de sa carrière d’acteur qui joue un soldat nordiste blessé qui va se réfugier dans un collège de jeunes filles sudistes. Le film est vraiment tout en nuances et extrême en même temps, tous les personnages sont tour à tour victimes et bourreaux. Le pensionnat est décrit comme une institution qui a toutes les peines à réfréner les pulsions sexuelles de ses pensionnaires et de cette frustration découlera des réactions encore plus excessives. Je m’attendais à un film beaucoup plus violent mais la violence est surtout psychologique avec une forme de cruauté non réfléchie.

ROUB_ELDIABLO
8
Écrit par

il y a 3 ans

1 j'aime

Les Proies
Sergent_Pepper
8
Les Proies

Smells like keen spirit.

Don Siegel poursuit l’aventure avec Eastwood en lui proposant de nouvelles terres de conquêtes, délaissant le western au profit d’un récit historique et psychologique. A l’abris supposé de...

Lire la critique

il y a 7 ans

59 j'aime

7

Les Proies
drélium
8
Les Proies

Le pensionnat des jeunes filles sévères

Largement réévalué depuis son échec commercial et critique initial, grosse plus-value et petite diffusion, culte bien ancré, ambiance lourde assurée, les attentes sont donc forcément hautes...

Lire la critique

il y a 7 ans

51 j'aime

19

Les Proies
Docteur_Jivago
8
Les Proies

Derrière les masques

C'est en pleine guerre de sécession que Don Siegel nous envoie avec Les Proies en 1971, récit narrant les péripéties d'un soldat nordiste blessé à la jambe dans un pensionnat sudiste pour jeunes...

Lire la critique

il y a 5 ans

34 j'aime

13

Magic
ROUB_ELDIABLO
7
Magic

Hannibal le ventriloque

Un thriller d’épouvante qui traverse plutôt bien le temps. On suit l’histoire d’un magicien qui après une période de vache maigre, gravit les marches du succès du music hall avec un numéro de...

Lire la critique

il y a 1 an

4 j'aime

Adieu les cons
ROUB_ELDIABLO
7

A bout

Un Dupontel plus sage (trop?) qui navigue entre tragédie et comique absurde pour brocarder une société qui valorise plus la réussite professionnelle que les qualités humaines. Un monde ou le...

Lire la critique

il y a plus d’un an

4 j'aime

Diamants sur canapé
ROUB_ELDIABLO
3

Critique de Diamants sur canapé par ROUB_ELDIABLO

J’en avais entendu parler comme un sommet de la comédie romantique, le moins que l’on puisse dire c’est que le film a bien du mal à supporter le poids des années. Je passerais rapidement sur l’humour...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime