La marche des Culs

Avis sur Les Textiles

Avatar demarreur
Critique publiée par le

Paris. Boulangerie. Farine. Pain. Baguette. Claude Brasseur ? Barbara Shulz. Nouvelle coupe de cheveux. Claude Brasseur ? Problème. Pas content. Gosses… RRzzz… Annonce. Maison à vendre. Île. Achat… Barbara Shulz. Gosses. Voyage… RRRRzzzzzz… Bateau. Île. Gens à poil !

Cul. Zboob. Gosses. Barbara Shulz. Pas contente. Chatte. Nibards. RRRRzzzzzz…. Gosses. Papa. Téléphone…. RRRRrzzzzz…. Voisins. Nudistes. Orgies. Fions. Bites. Barbara Shulz. Plage. Gosses. RRRRzzzzzzz… Rodeurs. Marcheurs. Dunes. Sexe. Barbara Shulz. Voisine. Coquine. Mamelles. Vieillards. Pétards. Barbara Shulz. Cigarette. Gosses. Papa. Téléphone. RRZZzzzrzzz.Z….Zzzz…

POPOTINS ! VERGES ! FOUFES ! NIBARDS ! RRRRRRRRZzZzzZzzZzzzzz……….. LOLOS ! BRAQUEMARDS ! BARBARA SHULZ ! RRRzzzzzRrzrzzzz….

GOURDIIIIIIN ! ESCALOOOOOOPE ! BIIIIISTOUQUETTE ! GOSSES ! PAPA ! TÉLÉPHOOOOOOOONE ! BARBARAAAAA ! PAS CONTENTE ! RRRRRRZZZZZZZZZZZZZRZRZRZRZRZ !!!!!

rrzzzzZ…..zzz….zzZZZzz.. Connard. Voyeur. Barbara Shulz. Gourgandine. MASTURBATION !!! RRRRZzzzzz…. Pines. Clitoris. Nuit. Minous. Croupions. Débauche. Buissons. Gosses. Papa. Île. Retrouvaille. Barbara Shulz. Engueulade. Claude Brasseur ? Entrecuisses. Derches. Boules. Dards. RRRRZzrzzzzzzZzzz…. Barbara Shulz. Gosses. Daronne. Retour. Ile. Claude Brasseur ? Nue. Plage. Barbara Shulz. Mer. Tétons Voyant. RRRRZzzzzzzz…. Barbara. Cul. Claude Brasseur ? Cul. RRRzzzzz…

Générique. Claude Brasseur ? Alexandre Brasseur. Barbara Shultz. zZz…… .. . . .. . . . . . . . . . .

Bon, plus sérieusement. Le film ne raconte rien de passionnant, un boulanger et sa femme sont en froid, l’amour de leur jeunesse se tari avec l’âge. Puis une annonce dans la boulangerie pour une maison à vendre, pas cher, c’est cool, c’est sur une île, mais une île qu’avec des gens à poil.

Barbara va pour inspecter la baraque avec ses gosses et y reste une semaine avec des gens à poils qui lui demande de se foutre à poil. Ses voisins font des partouzes, y’a des gens dans les buissons qui font des partouzes, y’a des gens dans la mer qui font des partouzes sous l’eau, y’a des gens derrière les dunes qui font des partouzes dans le sable. Y’a des rôdeurs la nuit qui matent et des mateurs la nuit qui rôdent. La voisine de Barbara, poitrine saillante la tente tout le long du film pour qu’elle se mette à poil et lui dire combien elle est belle et tout, les gosses appellent leur père, Claude Brasseur ?, tout le long du film aussi. Il ne se passe rien si ce n’est qu’on demande à Barbara Shulz de se foutre à poil.

C’est filmé avec la bite, caméra à la couille. Avoir un narrateur en voix off à la Nicolas Hulot n’aurait pas été un mal.
Un docu animalier sur des verges, des fions et des vagins avec barbara Shulz en reporter casse-cou(ille) qui nous montre la vie d’espèce en rut dans un coin reculé.

J’ai pas vu de trans-brésilien à la tiresia, c’est certainement le seul bon point (avec barbara shulz).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 729 fois
5 apprécient

demarreur a ajouté ce film à 1 liste Les Textiles

Autres actions de demarreur Les Textiles