Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Un troisième volet toujours aussi drôle malgré un postulat poussif et des seconds rôles négligés.

Avis sur Les Tuche 3

Avatar Rémy Fiers
Critique publiée par le

Qu’on aime ou qu’on déteste, « Les Tuche » et encore plus sa suite ont été des cartons en salles qui ont marqué l’esprit de pas mal de monde au point que l’on emploie ce fameux patronyme dans le jargon de tous les jours. C’est tout à fait le type de comédie qui, dès lors qu’on laisse ses neurones aux vestiaires et qu’on est adepte d’humour gras et populaire, vous fait passer un bon moment souvent bêta mais jamais vulgaire. Le principal atout de cette seconde suite est d’éviter la redite tout comme le second épisode qui s’expatriait aux Etats-Unis. Olivier Baroux ne se repose pas sur ses acquis et change radicalement de contexte. Mais, avant de rentrer dans la salle, on a un peu peur. En effet, voilà que le scénario met la famille Tuche à l’Elysée. Il fallait oser ce postulat énorme et à vrai dire la première demi-heure fait un peu peur. Il faut se réhabituer à cette forme d’humour un peu lourde à la limite de l’absurde parfois mais jamais méchant et toujours bon enfant. Il arrive même parfois de se dire durant la projection qu’ils ne vont pas oser mais si et ça fonctionne la plupart du temps. On ne peut donc reprocher à cette saga d’aller au bout de ces idées originales et saugrenues.

Le thème choisi pour « Les Tuche 3 », qui restera tout de même un niveau en dessous de l’immense partie de rigolade du précédent, est assumé en tous points. Le film dégomme certains travers de notre société de manière jouissive (ah le CAC 40 qui en prend pour son grade, l’arrivisme, …) tout en restant tout de même correct (on est dans la comédie calibrée prime time TF1 qui vise à ne pas égratigner son public). Mais il rend aussi ridicule tout le protocole diplomatique et présidentiel (la séquence avec Angela Merkel est déjà culte !). Il y a un nombre de gags et de répliques assez incroyables qui fonctionnent à plein régime pour qui goûte ce type de comédies qui peut paraître lourdingue pour certains et sans queue ni tête pour d’autres. Bien sûr, certains gags ou dialogues tombent parfois aussi à plat mais vu comment le long-métrage passe à une vitesse folle, ce n’est pas rédhibitoire.

Il n’empêche ce troisième volet souffre de quelques scories notamment dans le traitement de certains personnages. Ici tout est fort recentré sur Cathy et Jeff Tuche toujours incarnés par Isabelle Nanty et Jean-Paul Rouve en forme olympique et qui prennent un plaisir malin à retrouver ces rôles. En revanche, c’est au détriment des enfants (surtout Coin-Coin) et de mamie Suze qui passent un peu à la trappe. On leur attribue à chacun un ou deux gags répétitifs comme si on ne savait plus quoi en faire. Et on a parfois la désagréable impression de célébrer un éloge de la bêtise pour qui n’a pas la clairvoyance ou le second degré nécessaire pour en rire intelligemment. Mais on ressort de là avec le sourire et l’impression d’avoir beaucoup rigolé durant une heure et demie. « Les Tuche 3 » détend dans tous les sens du terme à défaut d’être un sommet d’intelligence et c’est ce qu’on demande à ce type de comédies. A vous de voir, ce qui est sûr c’est que les fans des précédents adoreront sans souci !

Plus de critiques sur ma page Facebook Ciné Ma Passion

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1805 fois
9 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Rémy Fiers Les Tuche 3