Différent mais distrayant

Avis sur Les Valeurs de la famille Addams

Avatar Misterfox
Critique publiée par le

Aaaaaaah, la Famille Addams ! J'ai toujours adoré le premier film de Barry Sonnenfeld, mais je n'ai vu le deuxième que récemment.

Certes il est différent, mais néanmoins fort sympathique et distrayant !

Toujours Barry Sonnenfeld aux commandes, toujours les mêmes acteurs dans leurs rôles respectifs, toujours le même esprit ! Ce film est dans la droite lignée du premier volet, le surpassant sur certains points... mais pas tous.

Nous reprenons nos Addams là ou nous les avions laissé : Morticia, enceinte à la fin du premier épisode, donne enfin naissance à un gamin... moustachu, prénommé Puberté ! Ca s'annonce bien !

Le problème, c'est que les deux autres bambins, Pugsley et Mercredi, ne l'entendent pas de cette oreille. Jaloux comme pas permis, ils tentent, en vain, de tuer ce bébé génant. Pour éviter cela, Morticia et Gomez décident d'embaucher une gouvernante. Après la démission trèèèès rapide des trois premières (une scène mémorable), ils trouvent enfin chaussure à leurs pieds : Debbie Jellinsky, une blonde aguicheuse et à l'air écervelée (qui a dit cliché ?). Mais écervelée, elle ne l'est pas, puisqu'elle est en réalité "La Veuve Noire", connue pour épouser des hommes riches, pour les tuer ensuite. Et elle a décidé de s'en prendre à Fétide, qui lui même cherche l'âme soeur !

Vous l'aurez compris, comme pour le premier opus, le scénario est on ne peut plus simpliste, et même un peu cliché. Mais chez les Addams, ça passe sans problème, parce qu'en fait, cette intrigue, quelque part, on s'en balance !

Car le véritable centre du film, c'est ce que deviennent les enfants. Envoyés bien malgré eux dans un camp de vacances pour gosses de riches, remplies de jeunes filles aux dents blanches et au sourire éclatant, dirigés par deux moniteurs toujours souriants et martyrisant ceux qui ne veulent pas s'amuser, bref : De véritables têtes à claques ! Et Mercredi et Pugsley vont tenter tant bien que mal de survivre dans ce camp affreux, ou lorsque l'on fait la tête, on vous force à regarder Bambi, La Mélodie du Bonheur et La Petite Sirène à la suite !

Comme pour le premier opus, une avalanche de gags déferle sur ce scénario pas tellement palpitant ! Néanmoins, la Famille Addams, on commence à la connaître. On est donc moins surpris par les élucubrations familiales. Parfois même, on les devine à l'avance. Dommage.

Mais attention, je ne dis pas pour autant que le film est ennuyeux. Loin de là. Si, effectivement, la vie de la famille Addams est devenue un peu moins amusante, dès qu'on sort de la famille pour aller dans le camp de vacances, c'est pas la même tisane. On se fend réellement la poire devant ces gamins arrogants, ces animateurs tarés, oppressants les enfants "différents" (handicapés, geeks, étrangers, obèses et Addams). Et on tremble, et l'on retiens notre souffle lorsque les enfants sont emprisonnés avec Walt Disney ("Est-ce qu'ils vont s'en sortir ? Dis ? Dis ? Dis ?"). Bref : Éclipsant sans problème les scènes déjà mémorables du spectacle de fin d'année du premier opus, cette sous-intrigue est proprement jubilatoire !

Alors c'est sûr qu'à coté, la sombre machination de Debbie est un peu ennuyeuse. On a l'impression d'avoir déjà vécu ça dans un autre film. Heureusement qu'à coté, Morticia et Gomez sont là pour rattraper le coup. En effet, pétrifiés d'effroi, ils devront faire face à une maladie inconnue agissant sur Puberté, et ayant pour effet une "crise de boucles blondes et de joues roses". Encore une excellente scène du film !

Bref : Quelques morceaux de bravoure (dont un ersatz de Mamushka ma foi fort divertissant) dans un scénario bateau, noyé dans une sous-intrigue qui prend complètement le dessus !

Niveau acteurs, on retrouve avec grand plaisir les acteurs du premier volet. Christopher Lloyd, encore une fois au centre de l'intrigue, en fait toujours des caisses. Voire encore plus qu'avant... et c'est gonflant ! Autant dans le premier opus, ça passait bien, autant là, on en a très vite marre.

Mais au diable Christopher Lloyd, car ce n'est plus lui la star du film ! La star du film, celle qui crève l'écran, c'est Mercredi, magistralement interprétée par Christina Ricci, alors agée de seulement 13 ans !

Elle est tout simplement époustouflante dans ce film. Jouant à merveille la psychopathe ("Pourquoi tu t'habille comme ça ? Quelqu'un est mort ?", "Patience..."), le mutisme, et la terreur à l'état pur, elle est surtout fantastique lors de la transformation affreuse et à la fois magistrale. Mais en dire plus serais spoiler, donc je vous laisser découvrir vous même.

La musique (toujours Marc Shaiman) est toujours, de manière générale, assez réussie. Elle accompagne toujours bien l'ambiance lugubre, toujours parsemée de touches amusantes : elle correspond toujours bien au film. On jouit encore en entendant le thème de la famille Addams au tout début du film, on exulte devant la scène final du camping, et... Putain, encore du rap en générique de fin ? Mais un Razzie, ça vous a pas suffit ? Bande de débiles mentaux !

Le doublage, quant à lui, est de manière générale... bien moins bon que le premier opus. Ne disposant pas de cartons de doublage, je n'arriverais pas à dire si c'est la même comédienne qui double Morticia dans les deux films... mais une chose est sûre : l'intonation est différente. De même pour Pugsley, qui prend une voix plus enfantine que pour le premier volet (ce qui est complètement illogique, puisqu'il a grandi). Par contre, chapeau à la voix française de Mercredi (la même que dans le premier, il me semble), qui se débrouille très très bien !

Autre soucis de ce doublage : Les voix des enfants et de l'animatrice du camp : Des voix haut perchées et nasillardes au possible (vous savez, ce genre de voix qu'on entends dans les sitcoms de Disney Channel). Même si elles contribuent grandement à rendre ces personnages encore plus agaçants et insupportables, on sature assez vite. Quelques erreurs de traduction également, et quelques répliques qui... beuh... qui n'ont rien à faire là !

Au final, on a donc un film différent du premier. Sur de nombreux points, il ne l'égale pas, et même ne lui arrive pas à la cheville. Mais l'ambiance "camp de vacances" rattrape toutes les erreurs, et remet à lui seul ce second film au niveau du premier. A voir ! Comme le premier, quoi !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 949 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Misterfox a ajouté ce film à 1 liste Les Valeurs de la famille Addams

  • Cover Vidéothèque (Films)

    Vidéothèque (Films)

    Suite aux nombreuses demandes, la voilà. Ordre bordélique (d'abord normal, ensuite un peu le bordel, puis trié par thème, puis...

Autres actions de Misterfox Les Valeurs de la famille Addams