Avis sur

Les Vieux de la vieille par Baron Samedi

Avatar Baron Samedi
Critique publiée par le

Les vieux de la vieille : Baptiste est un cheminot qui vient de prendre sa retraite. De retour par son village natal en Vendée, il compte récupérer de l'argent d'un champ désormais transformé en terrain de foot avant de se rendre à l'hospice de Gouyette. Lors des retrouvailles avec ses amis Jean-Marie, ancien réparateur de vélos, et Blaise, l'éleveur de cochons, il leur vente les vertus de cet hospice dans lequel le vin coule à flot. Les trois compères décident alors de se mettre en route.

Excellent film.

Alors certes, il faut s'accrocher pour bien comprendre les dialogues (merveilleux, d'Audiard) car l'accent est ici à couper au couteau. On parle le vieux Français, et tous les jurons qui vont avec.
Ce superbe trio de vieux en dit long sur la vieillesse dans la société des années 50. L'un a perdu sa force et sa vigueur, l'autre est infantilisé par son fils, et le dernier est fait cocu par le chef de gare. Ceux-ci ne s'y retrouvent plus, même dans leur bistrot. Le rêve doré d'un hospice chez les soeurs ressemble au paradis.

On traîne donc dans cette campagne franchouillarde où chaque occasion est bonne pour boire un coup : quand on s'engueule, sur la tombe des vieux copains, perdu sur la route. L'amitié consacrée autour de la convivialité.

Et les expressions, devenues tellement courantes même encore aujourd'hui ("tout le monde est passée dessus, sauf le train", "si tu y vas aussi vite que je t'emmerde, pour une fois tu arriveras à l'heure"...) en font un film assez éternel, passé dans la culture collective, alors que je suis bien sûr que peu de ceux qui utilisent ces expressions ont vu le film.

Porté par un trio d'acteurs aussi charismatiques que drôles, avec des façons d'être qui m'ont tellement fait penser aux petits-vieux qu'on a tous croisé un jour ou l'autre, on replonge avec une certaine mélancolie dans cette France d'après-guerre qui commence à partir en vrille à danser le "bougie-bougie" et à jouer au foot dans des champs.

A la fois tendre et rugueux, rural, et tellement sympathique.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 22 fois
2 apprécient

Autres actions de Baron Samedi Les Vieux de la vieille