Explosions de rires dévastateurs

Avis sur Les nains aussi ont commencé petits

Avatar JM2LA
Critique publiée par le

Revu 19.07.17
Et à la hausse ! (7-->9)
Puissance subversive intacte et sur le fil du rasoir. Un film dont on se dit qu'il faudra peut-être le voir en dvd "samizdat" la prochaine fois... tant certains points aujourd'hui viennent gratter les bornes de la morale générale.
Des plans où la prise de risque est sensible.
Une voiture folle, bouc-émissaire, qui tourne en rond, deux aveugles qui font tourner leurs bâtons dans le vide pour se défendre, des animaux mal menés et qui s'entredévorent... un singe attaché à une croix en tête de procession, etc... toutes ces images font tourner un flot d'interprétations possibles, toutes aussi périlleuses que brûlantes.
Si la méchanceté et le grotesque semble la note jouée la plus forte - il ne faut pas négliger la tendresse très perceptible, en tout cas la complicité entre le réalisateur et ses acteurs (acrobates plus que nains d'ailleurs) - se livrant ici à quelque sabbat social ou/et politique dont la force et l'honnêteté finissent par l'emporter sur nos esprits parfois anesthésiés.

L'intrigue s'articule autour d'un pensionnaire de l'asile, Pepe, séquestré par un responsable à qui Pepe ne répond que par un rire redoutable et nerveux pour toute réponse. Le rire de celui qui connaît le jeu et qui ne s'y prend pas (étonnante distanciation au passage), voire de celui que n'arrive pas à jouer tant cela l'amuse... Un autre rire vient lui répondre à l'extérieur et hanter les actions des compagnons qui se révoltent pour le faire libérer, celui de 'Hombre', le plus petit des petits, qui clôt le film en noir et blanc volcanique, sur un rire devenu jaune au ton de soufre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 151 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de JM2LA Les nains aussi ont commencé petits