Nostalgie et déclin

Avis sur Les plus belles années d'une vie

Avatar Alexandre Katenidis
Critique publiée par le

Duroc perd la tête et est installé en maison de retraite. Son fils convainc son ancien amour de lui rendre visite. Elle rechigne, mais finit par accepter ; et c'est le début d'une conversation hachée par les souvenirs en partie oubliés, parmi lesquels seule reste intacte la passion entre eux deux, pourtant éphémère. Tragique, pathétique et beau, ce film vaut le coup, malgré sa dureté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 38 fois
1 apprécie

Autres actions de Alexandre Katenidis Les plus belles années d'une vie