Advertisement

Molle tension

Avis sur Life : Origine inconnue

Avatar tobor
Critique publiée par le

Ce que disait la rumeur se vérifie: Life mélange simplement Alien et Gravity, enfin essaye...
Personnages vides qui prennent les pires risques inutiles ou font mécaniquement de grosses conneries dans un scénario ultra prévisible, son retournement final y compris.

On se trouve à bord de la station spatiale internationale (ISS) dans une ambiance de travail et de bonne camaraderie telle qu'on est supposé se l'imaginer pour de vrai, remplie de jeunes gens dynamiques et volontaires pour l'aventure spatiale. Le film nous normalise donc, pour point de départ, ce laboratoire du cosmos alors qu'il existe en réalité de fortes raisons de douter que cet ISS (si coûteux) soit réellement opérationnel ( http://bistrobarblog.blogspot.be/2015/11/dossier-espace-ajout-concernant-la.html ). Bref, une journée comme les autres à bords de l'ISS, on réceptionne un colis de Mars. Sauf que dedans, il y a une cellule organique. Après un petit coup de pouce pour la réanimer, la voilà qui grossit rapidement et développe des petites excroissances polymorphes. Alors, on a envie de titiller ça avec son doigt puisqu'on est le spécialiste de service et on fini par se faire bouffer la main, c'est moche. Et ainsi, le début de la grande aventure, on se précipite pour mourir. Poursuivi par un poulpe, on s'enfuit sans refermer derrière soi.

Pendant ce temps, il y a eu le crash de Gravity qui leur est tombé sur la patate. On n'accusera pas les russes, d'ailleurs, une brave héroïne (la 3ème à décéder*) est russe, c'est vous dire.
(* en tête on trouve le noir et en second l'asiatique)
Par-contre, la référence canine y est, on lâche: "Mon chien commence vraiment à me manquer", dans Gravity, on faisait juste une petite crise de wouf wouf!

Et le petit problème de communication avec la Terre qui est de mise, on se demande si équiper les engins spatiaux de plusieurs systèmes radios autonomes et sur batterie ne serait pas un plus, vu la miniaturisation de nos jours (?) Car ce bug commence a être un peu éculé, d'autant plus que dans le cas du présent film, cette coupure ne change rien à rien, vu la vitesse à laquelle tout foire grâce à la stupidité ambiante, aucune aide n'aurait eu le temps de changer quoi que ce soit.

Film tendu et mou à la fois, tout à fait dispensable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de tobor Life : Origine inconnue