Promotion canapé

Avis sur Liliane

Avatar etiosoko
Critique publiée par le

Privée de mère, et fille du patron cupide d’un bouge crasseux et minable de banlieue, Liliane a été à bonne école pour maitriser tant sa comptabilité que les gorilles et cochons de tout poil depuis son enfance sans tendresse. Avec sa seule alliée et amie, la larbine Noire de la maison, elle s’enfuit à New-York nous offrir ce spectacle précurseur du féminisme, hautement choquant pour ce drame psychologique de 1933.
Blonde irrésistible, charmeuse, comédienne, intuitive, glaciale, victimaire, reptilienne, c’est à coups d’intelligence, de séduction et de reins qu’elle saura se tailler impitoyablement sa fulgurante ascension et tenir dans sa main les puissants d’un monde, non moins froid, calculateur et prostitutif, de couillus finalement bien lourdauds et vulnérables. Heureusement, plus qu’une aventure combative sans évolution ni beauté, notre antipathique mais tellement attachante héroïne saura néanmoins apprendre et évoluer lorsque la rattrapera le sillage des tourments affectifs laissé derrière elle.
Naturellement condamné à sa sortie pour apologie de la prostitution dans une Amérique machiste et bigote, ce film n’en demeure pas moins subtilement provocateur et annonciateur d’un monde actuel finalement bien huilé à toutes ces pratiques et à leurs variantes socioprofessionnelles quotidiennes. Même aujourd’hui ce film pourrait encore inspirer bien des mouvements socio-philosophiques, grâce à la stricte exploitation de la féminité à des fins d’ascension et de revanche sociale, bien plus authentique du féminisme que de voir jusqu’à nos jours cette même conquête des femmes par l’hypertrophie de leur masculinité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 31 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de etiosoko Liliane