La pilule Very Bad Trip que l'on aimerait tous avoir ... ou pas !

Avis sur Limitless

Avatar Cinespeedy
Critique publiée par le

Tout juste sorti d'une cuite de dingue dans Very Bad Trip 2, c'est avec un certain plaisir que l'on retrouve Bradley COOPER (nouveau petit chouchou d'Hollywood) dans un film où il tient enfin son premier vrai rôle principal.

Limitless a tout pour attirer son public, un pitch original, un casting intéressant et une bande annonce plutôt alléchante. Partant sur une idée simple d'une pilule qui peut augmenter la capacité du cerveau à son maximum et rendre hyper actif, le film parle d'un sujet déjà plusieurs fois exploité au cinéma, à savoir la dépendance à une drogue. La différence, ici, est qu'il est raconté d'une façon beaucoup moins sombre et dramatique qu'un Requiem for a Dream par exemple. Nous allons donc voir notre junkie passer par les différentes étapes de la dépendance avec des couleurs ternes quand celui-ci est en manque et des couleurs vifs quand il est sous l'effet de la drogue. Et je peux vous dire que le rendu est vraiment bien car le film nous offre de très jolis effets pour illustrer ce que le NZT (nom de la pilule) lui apporte. Le personnage principal va vite connaître les conséquences de cette pilule à force d'en abuser, que se soit concernant sa santé, vis-à-vis des effets secondaires, ou bien les personnes qui désirent se l'approprier. L'avantage avec ce genre de film, c'est que l'on n'a pas de mal à se mettre dans la peau du personnage et imaginer ce que l'on ferait si cette pilule existait vraiment.

La mise en scène est assez rythmée malgré quelques passages durant lesquels je me suis fait un petit peu chié mais rien de bien méchant. Car on suit avec plaisir les déboires de notre écrivain nommé Eddy, interprété par un étonnant Bradley COOPER qui en plus de savoir jouer le beau gosse de service, nous montre aussi qu'il peut faire le pauvre paumé à moitié SDF. Le tout sans perdre de son charme bien sûr. Robert DE NIRO fait plus dans la figuration mais reste égale à lui-même. Quant à Abbie CORNISH (la belle Sweet Pea dans Sucker Punch) bien qu'un peu en retrait, est tout de même talentueuse et a déjà joué dans un film du même genre : Candy, qu'il faut que je vois d'ailleurs, rien que pour voir l'un des derniers rôles du très regretté Heath LEDGER ...

En bref, Limitless est un thriller classique mais au scénario efficace qui lorgne plus vers le divertissement que le film psychologique. Je pense que le film aurait pu être mieux exploité, mais ne boudons pas notre plaisir, il nous fait passer tout de même un très bon moment et nous interroge sur les effets que peut avoir une drogue de ce genre avec une seule question, que feriez-vous?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1035 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cinespeedy Limitless