Une merveille.

Avis sur Lola

Avatar Abosseur
Critique publiée par le

Tout le génie de Jacques Demy dans chaque instant de l'oeuvre. Cet espoir, ce plaisir, cette mélancolie et ce drame final fracassant nous laissant sans mot après tant de jouissance devant chacune des scène du film. De l'indifférence, de la volonté, de l'émotion si forte et si faible parfois, avec cet heureux événement... ou ce triste méfait...

C'est surtout cet homme seul, menant une vie monotone qui ne fait plus sens, à laquelle il ne trouve plus le goût, se retrouve soudainement brusqué face à d'amusantes réminiscences qui vont l'amener à faire d'étonnantes rencontres . Ces rencontres vont complètement bouleverser sa vie qui était si linéaire, et c'est alors que tout se montre agréablement renversé et remis au goût de l’existence. Alors les temps pendant lesquels il errait, il buvait, il traînait, il se mit à les occuper par du rêve, par du bonheur, par de la vie en somme. Chaque fois l'on ressent cette existence.

Cette merveilleuse renaissance de la vie en cet homme que l'on voyait monter durant tout le film, on la vit non pas sans voir arriver l'hésitation, la désillusion, et les fracas de chacun à travers les autres protagonistes, prêt à faire chavirer la plaisante béatitude de Rolland Cassard, le personnage principal. Pourtant, sans arrêt, quand tout se mettait à se désagréger, chaque fois la surprise venait ressaisir Rolland et le spectateur dans une nouvelle situation qui retournait totalement la dernière.

Ce film est cet espoir qui renaît, et qui vit d'autant plus après chaque résurrection, sans se laisser enfin de compte le temps pour choir dans un nouveau précipice, qui éclate de nouveau par l’espérance, çà et là. Tout cela grimpe jusqu'au drame, ce moment où l'on ressent ce poids, cet effondrement inéluctable, Jusqu'à ce que tout bascule. Jusqu'à ce que toutes les si heureuses routes finissent par se séparer entre les heureux, les malheureux et les indifférents, laissant de nouveau Rolland dans le désespoir d'autrefois, prenant sa route vers l'inconnu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 113 fois
1 apprécie

Autres actions de Abosseur Lola