L'idée de la "vengeance morale".

Avis sur London to Brighton

Avatar IIILazarusIII
Critique publiée par le

Quel film surprenant. Rassemblant tout ce qu'on peut trouver de misère moderne grâce à deux personnages bien travaillés par la vie, on assiste au déroulement étrange et passionnant d'une sorte de vengeance inattendue. Elle se construit patiemment, amenée en douce grâce à une mise en scène particulièrement bien trouvée et subtile (ah, cette utilisation de l'oeil au beurre noir comme indication des flash-back... simple et efficace).

[Spoiler] La mâchoire de fer semble lentement se refermer sur l'innocence, comme pour nous donner la sensation d'un monde sans pitié, dirigé par des hommes inconscients et injustes. On se sent en no man's land, on se dit tous ces gens sont totalement dingues, et ont perdu leur humanité. Et c'est la surprise. La justice prend son visage le plus improbable et tend son épée au plus grand des pécheurs. Ce dernier la saisit avec une sérénité imperturbable et effectue un geste à la fois vengeur du parricide et vengeur à l'encontre du père.

Cette fin grandiose mérité qu'on s'intéresse au film et à la complexité qu'il a réussit à mettre en scène sans qu'on s'y attende.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 259 fois
2 apprécient

Autres actions de IIILazarusIII London to Brighton