Avis sur

Looper par LioDeBerjeucue

Avatar LioDeBerjeucue
Critique publiée par le

Je me méfies beaucoup des films où les personnages voyagent dans le temps, parce que je suis très rapidement perdue dans le fil de l'histoire.

Ca s'est bien passé.

J'ai simplement eut un moment de what the fuck quand Joseph débarque à la ferme à la poursuite de son lui-plus-vieux et qu'il se retrouve face à sa copine la prostituée qui en fait n'est pas sa copine la prostituée mais une _autre_ blonde qui lui ressemble.

Ca ne me semblait pas logique et, en effet, ça ne l'était pas, parce que c'était faux, sa copine la prostituée étant en train de se faire buter son enfant par Joseph Gordon Lewitt dans trente ans rapport à ce que peut être le putasson était destiné à devenir celui par la faute duquel la femme de Bruce Willis Joseph Gordon Lewitt dans trente ans allait se faire assassiner à cause de sa domination sur le monde par la force de sa télékinésie turgescente.

OK !

Sinon, quoi d'autre.

Ha oui, le maitre des pluies autour duquel tourne quand même la raison du retour vers le Futur de tout ce petit monde.

Force est de reconnaitre le manque cruel de débouchés professionnels chez les enfants télékinétiques de naissance :
- maitre du monde despotique et vengeur si on l'a séparé trop tôt de sa mère dans des circonstances tragiques ou si sa mère est catho tradi (par exemple, Carrie au bal du diable).
- monstre de foire pourchassé par des scientifiques furieux qui veulent le soumettre à des expériences diaboliques (par exemple la petite Charlie pyromane quand elle est contrariée ou quand elle se cogne le tibia dans une table)
- mec qui fait léviter des pièces dans un bar comme un looser.

MAIS normalement si on te couvre d'amour tu apprends à contrôler ton pouvoir et à ne pas détruire le monde à chaque chute dans l'escalier ou bien caprice de type je veux pas faire mes devoirs.

La résolution de ce grave problème de type maitre des pluies était courue d'avance, et donc le futur est sauf, ouf.

Néanmmoins, selon moi, il reste quand même un facteur aléatoire de type adolescence difficile de l'enfant télékinétique, rebellion contre l'autorité parentale, absorbtion de drogue oculaire, volonté d'impressionner une fille, ou au contraire châtiment de jalousie QUOI TU SORS AVEC PEDRO CE GROS BOUFFON COLERE DE FEU ET TONNERRE DE BREST JE VAIS FOUTRE LA VILLE PAR TERRE PARCE QUE JE T'AIME.

Donc peut être que Bruce Willis va quand même voir mourir son asiate à cause d'un ado relou. On sait pas. C'est l'incertitude. C'est looper.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 292 fois
3 apprécient

LioDeBerjeucue a ajouté ce film à 2 listes Looper

Autres actions de LioDeBerjeucue Looper