Vraiment ?

Avis sur Looper

Avatar Airk3n
Critique publiée par le

Ah, la théorie du voyage dans le temps. C'est à se faire des nœuds au cerveau mais qu'est-ce que c'est bien. J'adore, vraiment, tout ce qui touche à ça. Enfin, quand c'est bien fait.

Reprenons depuis le début. Je copie le résumé de sens critique: "Joe est un looper, tueur à gages payé pour exécuter des cibles envoyées du futur." Déjà, le concept est vraiment mauvais. J'ai vu ce film il y a quelque temps maintenant, pardonnez donc mes imprécisions. Déjà, qui irait engager des mecs une véritable fortune pour tirer sur un gugusse ligoter en plein champs ? Et surtout, pourquoi en engager quarante ? Franchement, le principe est d'avoir une machine qui envoie des dizaines d'années en arrière un mec à l'endroit où se trouve la machine. Donc, placez-là dans un avion et le tour est joué... J'exagère mais déjà le film commence mal.

Très vite, on nous explique d'un air intelligent que personne n'enquête s'il n'y a pas de corps. Le crime parfait en somme. Sauf que non, en fait, puisque les flics auront bien le temps de voir venir l'assassinat. Allez, admettons que les loopers cachent super bien les corps (encore une fois dans ce cas, pourquoi ne pas le faire dans le présent au lieu de gaspiller les ressources d'une machine pareil à faire de la merde).

Ensuite, pourquoi buter notre futur nous ? Sérieusement, montez-vous un plan de retraite pépère au lieu de vous suicider sur le long terme...

Allez, encore une fois, plus on est d'cons, plus on fait des trucs cons. Je suis prêt à admettre tout ça. Le film pose une base pour développer son histoire, alors même si c'est incroyablement stupide, acceptons le concept. Personnellement j'aurais fait en sorte de connaître tout un tas de trucs, mafieux ou non, et de m'enrichir comme ça mais non, buter des mecs dans le passé c'est tellement plus glamour. Bref, c'est naze, mais d'accord, j'accepte. Sauf que peu de temps après le début du film, on nous montre ce qui arrive à ceux qui ne s'auto-tuent pas.
Comme j'ignore le nom de ce personnage, je vais l'appeler monsieur je-cours-mais-j'ai-plus-d'jambe. Donc monsieur je-cours-mais-j'ai-plus-d'jambe a 25 ans, et s'en va gaiement buter un illustre inconnu dans un champ de blés afin de récolter ses lingots d'or. Il attend trois plombes quand soudain apparaît devant lui sa cible à la manière d'un Cole dans Charmed sans sa classe. Loin d'être Balthazar, sa cible n'est autre que lui-même avec des rides. Là, il décide de ne pas se tuer. Sauf que, ne me demandez pas comment parce que j'ai oublié, la mafia du passé, mais du présent dans l'histoire, ou alors la mafia du présent qui dans le futur envoie des gens dans le passé donc dans le présent (vous suivez ?) l'apprend (peut-être parce que ce rigolo s'amuse à le dire à tout le monde) et désirs retrouver l'envoyé du futur (bref). Alors là, c'est magique, comment retrouver la cible ? Dans Looper, la manière est simple, on retrouve le tueur à gage !

Donc, on lui met la main dessus, puis on lui coupe un doigt. Là, monsieur je-cours-mais-j'ai-plus-d'jambe du futur comprends le problème. Bah oui, d'un coup il n'a plus de doigts. Pareil, il court (mais pourquoi donc, il n'a pas encore compris le principe ?), escalade à un grillage, et PAF, il tombe parce que quoi déjà ? Ah oui, il n'a plus d'mains ce con. Vous voyez où je veux en venir... ? Franchement, ce choix est absurde. Adieu les paradoxes, les méninges qui chauffent, et bienvenu dans le monde de la simplicité. Bon, allez, d'accord, une fois encore j'accepte le principe aussi idiot soit-il.

Il reste quoi alors ? Un semblant de début d'histoire d'amour entre Joe et une nana (qui d'ailleurs connait les looper, encore une fois ce sont des tueurs à gages vachement discrets), qui s'avère être comme par hasard la clef de l'intrigue. Un semblant d'histoire d'amour entre vieux Joe et une femme. Une histoire de vengeance aussi absurde que mal foutu. Des méchants mafieux incompétents, peu importe l'époque, et un final grandiose de facilité qui se veut un minimum réfléchie.

Il y avait pourtant une bonne idée dans ce film, celle qui consiste à rendre télékinésiste une partie de la population mais de limiter leur pouvoir à la capacité d'actionner leur chasse d'eau sans toucher ce nid de microbe. Mais avec des choix aussi invraisemblables que mal mis en scène, je ne peux que m'en vouloir de m'être fait berner par l’attrait du voyage dans le temps et par l'affiche avec un Bruce Willis qui décidément à vraiment perdu de sa superbe.

En conclusion, je vous le recommande, si vous êtes enfermé dans une cellule capitonnée et que votre seule autre option est Le fils du Masque. Quoique j'estime encore plus instructif de tester la solidité des murs rembourrés.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 182 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Airk3n Looper