Lorsque le soufflé retombe

Avis sur Lorsque l'enfant paraît

Avatar estonius
Critique publiée par le

Une comédie d'André Roussin (1951) Si le sujet est grave puisqu'il est question d'avortement, Roussin le traite en comédie puisqu'il place un sénateur adversaire de l'IVG face à l'hypocrisie de ses positions. Sa critique de la bourgeoisie est extrêmement féroce et intelligente, ces gens ne pensant tous (à l'exception du fils, un peu rebelle) qu'à leur réputation, leur carrière et leur fric. La pièce est donc fort bien menée pendant plus d'une heure trente. (nonobstant quelques dialogues parfois répétitifs et quelques pistes qu'on regrette qu'ils n'aient pas été exploités - les rapports du sénateur et de sa secrétaire par exemple). Pourquoi faut-il alors que dans les dernières vingt minutes tout ça retombe comme un soufflé, on a droit à un véritable hymne à la maternité (bien lourdingue en plus), tout s'arrange, les bourgeois continueront à "bourgeoiser", le fils rentre dans le rang (miracle !), le sénateur balaiera d'un geste les arguments qu'il n'avait cessé de mettre en avant pendant 90 minutes. Pourquoi cette conclusion, pour ne pas froisser le public ? Si c'est cela c'est bien triste, mais la pièce fut un succès (1603 représentation à sa création) La version de 1982 jouit d'une excellente interprétation (GuyTréjan pour le sénateur, et Marthe Mercadier pour son épouse)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 79 fois
Aucun vote pour le moment

estonius a ajouté ce spectacle à 1 liste Lorsque l'enfant paraît

Autres actions de estonius Lorsque l'enfant paraît