Affiche Los Olvidados

Critiques de Los Olvidados

Film de (1950)

  • 1
  • 2

Au regard des enfants

La déclaration d’intention qui ouvre le film est frappante : il s’agit de donner la parole à des personnages réels, généralement oubliés (d’où le titre original), et d’ouvrir les yeux sur un monde terrible, celui de la misère mexicaine. Sur un sujet assez similaire à celui des « Enfants de la crise » (jusqu’au motif du lait bon pour la peau, au point de se demander s’il s’agit d’une référence)... Lire la critique de Los Olvidados

29
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Critique de Los Olvidados par LeJezza

En quittant en apparence le surréalisme, le génie espagnole s'installe au Mexique pour une oeuvre sociale d'une noirceur intense. Film social? Pas vraiment, Bunuel se pose en témoin dès le début, et pas en accusateur ni en moralisateur, et ce très explicitement. Los Olivadados est ainsi une chronique poignante de la misère infantile mexicaine. Bunuel multiplie les pistes, nous plonge dans la... Lire l'avis à propos de Los Olvidados

11 1
Avatar LeJezza
10
LeJezza ·

"Implacable comme la marche silencieuse de la lave." Octavio Paz

Los Olvidados ("Les Réprouvés", passe encore, mais alors "Pitié pour eux", quelle horreur... Pitié pour nous, oui !) rappelle dans une certaine mesure la misère et l'extrême dureté du microcosme que Buñuel dépeignait presque 20 ans auparavant dans Terre sans pain, à la limite entre documentaire et fiction. Aux espaces... Lire la critique de Los Olvidados

5
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·

Les enfants errants de Mexico, mais pas seulement...

Los Olvidados c'est l'histoire ou les histoires des gamins des rues de la banlieue de Mexico. On découvre leur quotidien violent, malsain et où la tendresse et l'éducation est inexistante. Tout au long du film on suit le destin de El Jaibo, un adolescent des rues, qui retrouve ses compagnons d'infortune après un séjour en prison. Avec Pedro et d’autres enfants, ils attaquent un aveugle (qui... Lire la critique de Los Olvidados

5
Avatar AstridChe
9
AstridChe ·

Un exemple incroyable d'empathie

Luis Bunuel nous emmène dans le Mexico des années 50. Dès le départ, il informe "qu'aucun des personnages n'est fictif" et que l'histoire est basée sur des faits réels. Plus proche de la réalité que de la fiction, ce film marque d'autant plus les esprits. Il traite de la vie d'une bande de gamins miséreux dont les aventures ne laissent place à aucune sorte d'espoir. Les protagonistes semblent... Lire la critique de Los Olvidados

5
Avatar kahodie
10
kahodie ·

Douloureux et lucide

Je classe très haut ce film difficile, prenant, dur à vivre, dans l’échelle de mes valeurs. Ce que je trouve admirable, aussi, c’est que le regard de Bunuel n’est jamais lâche, mais non plus jamais accablant : il n’y a pas de prolétariat d’immaculée conception, mais il n’y a pas non plus de regard indigné sur la sauvagerie, la méchanceté, la veulerie des personnages. Pour... Lire l'avis à propos de Los Olvidados

1
Avatar Impétueux
7
Impétueux ·

Les bas-fonds de Mexico

Ce qui frappe en premier dans ce film, au-delà de son approche quasi documentaire, c'est l'incroyable dureté et la violence graphique qui le jalonne. Issu de la période "mexicaine" de son œuvre, ce Los Olvidados, littéralement Les Oubliés, possède tout le carburant de la filmographie du réalisateur du surréalisme espagnol, allié à une incursion sans concession dans les bas-fonds des... Lire l'avis à propos de Los Olvidados

2
Avatar Philippe Quevillart
8
Philippe Quevillart ·

Critique de Los Olvidados par dillinger0508

Le Préambule sur le pessimisme du film, semble un peu naïf à une époque où l'intention se dévoile par surprise (Haneke, etc) ou ironiquement. Cette approche frontale et premier degré fait un bien fou. Les Réprouvés offre un représentation assez saisissante de la misère et de la violence, allant jusqu'à l'agression de la caméra (un enfant lance un oeuf sur l'objectif). On retrouve une part du... Lire la critique de Los Olvidados

2
Avatar dillinger0508
9
dillinger0508 ·

Mélodrame (sur)réaliste

Exilé au Mexique après une tentative avortée de carrière aux Etas-Unis, Luis Bunuel y construit entre 1946 et 1960 une filmographie de genre très éloignée des deux premiers essais surréalistes qui l'ont fait connaître. Entre deux films populaires, Le Grand Noceur (1949) et Susanna la Perverse (1951), Bunuel tourne Los Olvidados, une œuvre singulière au carrefour de différents genres et des... Lire la critique de Los Olvidados

3 3
Avatar Adam_Kesher
10
Adam_Kesher ·

Critique de Los Olvidados par Alligator

Oula! Una pelicula que yé vu la primera vez en cours de espanol. Y étais joven. Pero yé m'en souviens bien. El film m'avait marqué. Et comment! Foin de surréalisme. Mais au contraire, une étude de moeurs sur la cruauté du monde, sur la pauvreté et le sort réservé à la jeunesse livrée à ses malheurs. Les jeunes gamins jouent super bien. Lire la critique de Los Olvidados

2 2
Avatar Alligator
8
Alligator ·
  • 1
  • 2