I’m giving you a nightcall to tell you how I feel….

Avis sur Lost in Translation

Avatar Enzombie
Critique publiée par le

Je suis partagé j’ai trouvé ce film long et lent mais..... Comment expliquer ?

Ce que j’aime dans le cinéma et les arts en général, c’est d’être atteint en plein cœur et sans s’y attendre. Ce film n’est pas parfait, il a beaucoup de défauts, ce n’est pas un chef d’œuvre mais il aborde un thème qui m’a toujours attiré : la nuit. Comme tout fan de cinéma qui se respecte, je suis insomniaque, et j’aime être éveillé la nuit, je suis complètement fasciné par la puissance des confidences nocturnes… Etre à deux, amis ou amoureux, et parler jusqu’au lever du soleil, parler avec cette sensation d’être seuls face au monde, parler comme si l’humanité s’était arrêtée ne laissant que les éveillés à leur réflexion. La force de Lost In Translation c’est qu’il arrive pendant une vingtaine de minutes à faire ressentir tout ça et nous transporte facilement.

Bob (Bill Murray) est un vieil acteur américain, fatigué par sa carrière et sa relation compliquée avec sa femme. Il débarque alors seul à Tokyo pour tourner une publicité de whisky où il va s’ennuyer et rester dans sa chambre d’hôtel à cause des trop grandes différences culturelles. Dans ce même hôtel, la jeune Charlotte (Scarlett Johansson) essaie de passer le temps voyant son mari photographe s’épanouir et s’amuser sans elle. Les deux personnages vont se croiser, apprendre à se connaître et vont se lier pour affronter l’ennui, la solitude et les barrières culturelles.

Le film s'ouvre sur plusieurs vues de Tokyo, dont des vues panoramiques absolument splendides. Visuellement ce film est parfait et les décors nocturnes de la ville japonaise font rêver. On a un contraste jour/ nuit qui revient tout au long de l’œuvre et crée cette ambiance particulière de liberté lorsque le soleil se couche. Les deux acteurs principaux sont bons même si Bill Murray nous donne souvent le même gros plan sur un visage blasé.

Les défauts du film viennent surtout de l’écriture. Premièrement, on est souvent proche du cliché, certes il faut que nos personnages se confrontent à la barrière culturelle mais sans pour autant réduire les Japonais qu’ils rencontrent à des idiots qui s’emportent facilement ! Le deuxième point est plus personnel est à propos de la fin…

Pourquoi une fin sur de l’amour ? Pourquoi être si prévisible ? J’adorais cette idée d’amitié, je voulais qu’ils s’aident, qu’ils forment des liens plus importants qu’une attirance sexuelle. Enfin j’ai espéré après le baiser maladroit de l’ascenseur que ça ne tombe pas dans la romance facile puis est arrivé le coup du « Taxi arrêtez vous ! Je dois courir après la fille qui vient de passer dans la rue la ! Oui en fait je la connais et votre petit sens bon en forme de sapin vient de me faire réaliser que je l’aime. »

Au milieu de tout ça, les beaux plans, les longueurs, il y a ce fond…Cette rencontre, ce monde de nuit qui s’ouvre à nous, ce monde qui m’a fait aimé ce film alors que j’avais tout pour l’oublier rapidement.

Je conseille ce film à tous et j’aimerai savoir si ce sentiment pour la nuit est aussi fort chez tout le monde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 90 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Enzombie Lost in Translation