"Is that all he said ?"

Avis sur Lost in Translation

Avatar Deleuze
Critique publiée par le

Bill Muray possède un véritable don pour faire rire : un regard mélancolique qui déambule sur les multiples personnes qui se trouvent autour de lui dans un environnement dont il ne semble pas faire partie, un bar dans lequel il est simplement, et où sa personne constitue presque uniquement une continuité du tabouret haut sur lequel ses fesses sont posées, toujours le même. Son personnage évolue dans une solitude constante, loin de sa femme qu’il n’aime probablement plus depuis longtemps et de sa fille dont il a oublié l’anniversaire, jouissant de sa notoriété de star de la publicité dans ce magnifique paysage qu’est la ville de Tokyo, de jour comme de nuit, car oui : Bill est insomniaque.

Ces insomnies qui vont l’amener à rencontrer une autre personne qui est également en proie à l’ennui et à la solitude : la jeune et jolie Charlotte, campée par Scarlett Johansson. Elle est à Tokyo car son copain bosse à Tokyo et n’est jamais avec elle à son grand désespoir. Etudiante en philosophie, elle se cherche, pourquoi n’arrive-t-elle pas à dormir ? Aucune importance, ces 2 personnalités à la fois si banales et si originales vont, à force de regards furtifs, se rencontrer et errer dans un Tokyo nocturne sans se soucier de quoi que ce soit, ayant tous les deux enfin retrouvé un semblant de sens à leur vie.

On se plait à suivre cette histoire d’une simplicité déconcertante, d'un esthétisme vraiment agréable, rudement bien mise en scène par Sofia Coppola, la photographie est belle et s’accorde avec une BO agréable. Il ne faut en aucun cas attendre une intrigue hors du commun, mais plutôt un film extrêmement simple, amusant et plaisant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1610 fois
60 apprécient · 1 n'apprécie pas

Deleuze a ajouté ce film à 5 listes Lost in Translation

Autres actions de Deleuze Lost in Translation