" Du Sang, Du sperme et Des larmes "

Avis sur Love

Avatar Quentin Tarantino
Critique publiée par le

7 ans après son dernier film ( Enter The Void ) , Gaspar Noé fait son grand retour en terre cannoise. Le film est sélectionné pour le festival de Cannes en séance de minuit et va créer un véritable engouement autour de sa projection. Le film diffusé hors compétition fera de l'ombre à bon nombre de films sélectionné en compétition. Le film est sur toutes les lèvres. Personne ne sait encore à quoi s'attendre, Noé faisait faisant alors toujours fortes impressions à chacun de ses passages à Cannes , tout d'abord avec Carne , puis Irréversible en 2002 et en enfin Enter The Void.

Le film a été interdit aux moins de 18 ans après de nombreuses poursuites dû à son caractère sexuel non simulé et explicite.

Gaspar Noé en est ainsi devenu un des cinéastes les plus controversé de son époque.

Noé aura abordé bon nombre de thème menant à la polémique tel que le viol, la vengeance, la drogue, la mort, l'inceste, le monde ouvrier. Cependant à travers toutes ces thématiques Gaspar Noé tient un film conducteur : la relation amoureuse. L'état amoureux qu'il soit sain ou néfaste est traité dans chaque métrage de Noé qu'il s'agisse d'Irréversible, Seul Contre Tous, Carne ou encore Enter The Void.

Gaspar Noé surfe ainsi sur la vague de films actuelle mêlant drame, romance et sexualité. On aura ainsi vu traité ses sujets de façons réussi pour les uns ( La vie d'Adèle, Nymphomaniac, L'inconnu du Lac) et ratés pour les autres ( Q, 50 nuances de Grey, The Smell Of Us.)
Gaspar Noé tente alors ici de nous délivrer sa propre vision de l'amour , une vision sexuelle, passionnelle, joyeuse et à la fois dramatique. Comme cité pour la promotion du film : " du sang , du spermes et des larmes".

Love pose alors son récit 2 ans après la rupture du personnage principal ( Murphy ) et de son ancienne copine ( Electra ) . Murphy a construit une famille avec sa femme et son fils. Cependant, ce dernier, n'est pas heureux de sa condition et est resté bloqué dans sa relation passé avec Electra. Il est prisonnier de ses souvenirs. Il reçoit alors un coup de fil lui faisant rappeler tout ce qu'il avait vécu durant ces années d'amour fusionnel et sans concession.
Le film est alors construit comme une enquête nous faisant avancer de façon épisodique au coeur de sa vie passé et de son ancienne relation dont il est encore esclave.

La trame du film est racontée de façon à partir de la fin du film et de finir au début. Gaspar Noé avait déjà utilisé ce procédé et était allé encore plus loin dans Irréversible. L'histoire est contée par le biais de souvenirs et la plupart du temps , les souvenirs n'apparaissent pas de façons chronologiques mais plutôt de façon à rappeler les événements les plus marquants.

Le film est constitué de nombreux plans fixes , la caméra est ainsi rarement en mouvement contrairement à ses deux derniers longs métrages.
Le film est composé de visions stroboscopiques, mais également très colorées.
Gaspar Noé joue ainsi assez fortement sur les couleurs constituant le film.
Les deux couleurs dominantes étant le rouge et le vert.
Le rouge étant présent lors des scènes où apparait Electra et représentant ainsi la passion, la sexualité, le désir mais également la haine .
Le vert , quant à lui, représente les scènes où sa femme (Omi) apparait. Cette couleur rappelant alors l'échec, l'infortune. Murphy pense ainsi avoir échoué en ayant continué sa vie auprès de Omi et non pas de Electra. Cependant cette couleur peut également symboliser la chance, l'espoir. Cette chance qu'il a pu se constituer une famille dont il n'a que faire. Il reste hypnotisé par sa relation avec Electra . Omi lui dira même " Occupe toi du passé, Je m'occupe de l'avenir". A tel point où il donnera comme nom à son fils , le nom que son ancienne copine aurait voulu donner à ses enfants : Gaspar.

Ce nom lui permettant ainsi chaque matin de se rappeler son amour perdu, enterré.

La Bande-son du film est également à couper le souffle. Malgré que je sois contre les BO dans les films, je dois bien avouer qu'ici chaque morceau y trouve sa place tout en faisant référence à la culture de son réalisateur. On y retrouvera ainsi Funkadelic, les Pink Floyd mais également le thème de Cannibal Holcaust !

Love est un film n'hésitant pas à rendre hommage à son propre réalisateur si bien que toutes les références de Murphy sont celles de son réalisateur : Salo, 2001 l'odyssée de l'espace, Taxi Driver, Cannibal Holocaust, Défiance ou encore Fassbinder. Le fils de Murphy se prénomme Gaspar. Enfin, une galerie d'art est baptisée Noé et est tenue dans le film par le réalisateur lui même offrant un caméo du plus bel effet.
Chacun de ses films sont également référencés avec la jaquette VHS de seul contre tous refermant les photos prises avec Electra, la maquette de l'hôtel dans Enter the Void ....

Love dépeint également les différentes pratiques et possibilités sexuelles modernes partant de la relation hétérosexuelle jusqu'aux boites échangistes passant par les relations homosexuelles mais également les relations à 3. Les sujets attrayant à la sexualité moderne sont ainsi dans la plupart des cas traités.

Contrairement à sa politique promotionnelle et selon l'avis de ses détracteurs, Love n'est en aucun cas un film à caractère pornographique.
Le film est orchestré par des plans larges et non pas de gros plans sur les coïts. Love est conçu pour satisfaire un plaisir esthétique et non pas un plaisir masturbatoire.
Il s'agit ici d'un mélo-drame sexuel avec des scènes de sexe non simulées.

Gaspar Noé avec Love instaure et grave sa place aux côtés des grands réalisateurs actuels tel que Michael Haneke, Abdellatif Kechiche, Apichatpong Weerasethakul , Lars Von Trier ou encore Gus Van Sant.

Cependant avant d'accéder au cercle de réalisateur très fermé auquel il attrait ( Stanley Kubrick, Pier Paolo Pasolini, Fassbinder ou encore Bunuel) , il lui faudra encore quelques chefs d'oeuvres . Cependant Gaspar Noé est en bonne voie.

Love est un film sur l'amour, les relations, la mort, la paternité, la dépression, les abus. En un mot : La Vie.

Gaspar Noé nous livre ainsi une sublime poésie sexuelle et dramatique reposant cependant parfois sur des scènes et réactions niaises et stéréotypées . Mais cependant ne sommes nous pas tous niais face à l'amour ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1539 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Quentin Tarantino a ajouté ce film à 4 listes Love

Autres actions de Quentin Tarantino Love