La Fusion des Corps en Contraste avec les Désaccords

Avis sur Love

Avatar CinemaDreamer
Critique publiée par le

Tout d'abord, je tiens à déclarer, que comme habituellement chez Noé, il y en a qui aimeront et d'autres qui haïront. C'est comme ça, et puis c'est tout, de toute façon Gaspar joue bien avec ça, étant donné, qu'à chaque film qu'il sort, il mise sur la provocation. Après certains aiment, certains n'aiment pas et d'autres s'en fichent, on n'y peut rien chacun ses goûts.

Toujours en est - il que ce film est là, qu'il a été fait et que je l'ai vu.
J'attendais avec impatience le dernier film d'un des réalisateurs les plus provocateurs et les plus ambitieux qu'il puisse y avoir de cette génération (et de ce pays), et, avant tout, un de mes réalisateurs préférés !
Cependant, avant de voir Love, j'avais quelques craintes :
-J'avais peur que ce soit mauvais
-J'avais peur que les acteurs soient mauvais, comme certains critiques le disaient...
-J'avais peur que le thème et le film ne me correspondent pas.
J'avais prévu d'être dur avec ce film, et sincèrement, c'était sous - estimer Gaspar Noé !

Le long du film, il y a un côté sentimental fortement présent, c'est un film sur les relations amoureuses, et ce côté "amour - amour" ne me touchait pas, cependant, le film offrait des pauses, avec notamment un côté assez planant, dû à l'esthétique, aux musiques, mais aussi aux sens des séquences (le moment du trip avec le chaman par exemple) . J'ai donc pu planer grâce à d'autres "trips" présent le long du film, mais, après, à partir de 1H54 de film, le côté sensible, sentimental, et touchant du film m'a été plus accessible disons, et ça m'a vraiment touché pour le coup.
Le film est beau, comme la plupart des films de Noé, sauf, que celui - ci "s'acceptait" plus dans la beauté, étant donné que son thème est déjà plus doux, c'est l'amour.
Là où : Seul Contre Tous se focalise sur la Haine, Irréversible la vengeance, le viol et les désirs noirs, et Enter the Void, sur la mort et le deuil.
À part cela, tous les films de Gaspar Noé sont beaux, Seul Contre Tous avec son final, dont la mise en scène donne un rendu plus beau que ce qu'il n'est. Irréversible grâce à la chronologie du film. Et Enter the Void grâce à la structure du film et au sens qui en est donné.

Seulement, dans Love, malgré les disputes, l'amour "interrompu" les souvenirs sont beaux, c'est un film tendre, sensible et fort !
Je pense que certaines personnes pourraient être sensibles à ce film, et pourraient verser leurs petites larmes même. Ce film est une expérience forte, après tout dépend de la sensibilité du spectateur...

En comparaison avec le cinéma de Noé (ses autres films) :
On retrouve certains thèmes présents dans ses films précédents, tels que :
-l'avortement
-le sexe, la sexualité (avec toujours le même humour, plutôt provocateur, envers les homosexuels)
-le sang (qui est évoqué)
- et le goût du glauque, qui est présent mais très léger, presque invisible même, vis - à - vis de ses précédents films.
-Il y a évidemment des boîtes de nuits, des clubs, comme souvent dans ses films...

L'innovation par rapport à ce que Gaspar a fait précédemment :

  • Le côté sentimental et mélancolique vraiment très doux, me semble nouveau (je me trompe peut - être)
    -On peut aussi observer un style qui se rapproche, un peu, du cinéma de Terrence Malick, avec la présence de voix off de ses personnages, de Murphy et de ce qu'il pense, avec cependant, des mots moins raffinés, moins poétiques, et plus vulgaires, digne d'un étudiant d'une vingtaine d'années...
    -La caméra est moins virevoltante, elle secoue moins, et vole moins, et gesticule moins et... Enfin bref, on a compris, la caméra est plus fixe, et pour Noé c'est du changement, cependant, ce changement est dû au passage à la 3D. Car, la 3D ne permet pas (encore), que la caméra bouge de trop, comme dans Irréversible par exemple.
  • Et, en connaissant, un peu, Gaspar Noé dans sa personne ( par rapport à ce que j'ai lu, et à ses interviews) j'ai pu observer tout le long du film, qu'il avait mis quelques éléments de sa vie, avec Murphy qui souhaite être réalisateur grâce à 2001 : A Space Odyssey, par exemple. Il y a quelques petites private jokes, et, le fait de rajouter des éléments de sa vie personnelle dans le film, permet de donner quelque chose d'encore plus touchant à son film.

Après, ce que comporte le film, ses aspects qui peuvent susciter l'intérêt :
- L'esthétique de ce film est juste parfaite, Benoît Debie en directeur de la photographie en même temps !
- Le montage du film est intéressant, même très intéressant, comme dans la plupart des films de Noé. La chronologie du film est déconstruite, en gardant cependant du sens, ce qui permet d'accentuer le côté souvenirs que le film porte, tout le long.
- Les musiques sont très bien choisies, elles se lient à perfection avec les images, et permettent justement de planer à certains moments. Il y a un travail sur le son et l'image exceptionnel. J'irais même jusqu'à qualifier les musiques de transcendantes.
-Concernant les acteurs, Les Inrockuptibles publiaient : "Un jeu d'acteur à la Hélène et les Garçons."
Personnellement, durant le visionnage je trouvais le jeu d'acteur assez naturel, même bon. Peut - être que ce qui a pu gêner, c'est le fait que Aomi Muyock qui est française, parle en Anglais et l'accent peut gêner les plus titilleux ...
-Le film comporte un humour, assez intéressant, un humour de relecture, de double sens. Tout le monde n'y sera cependant pas forcément sensible.

En résumant, c'est du Noé, on retrouve l'essence des films de Noé, mais, ça change sur la forme, c'est plus doux, il y a moins de violence (physique), il y a cependant du sexe explicite, ce qui peut encore peut - être outrer certaines personnes je ne sais pas... Donc, le cinéma de Gaspar Noé mais avec quelques innovations cependant.
On retrouve toujours un esthétisme parfait, et la particularité planante de ses films.

Je dirai donc que tout public, devrait se confronter à nouveau au film de Noé,
Ceux qui n'aiment pas les films précédents de Gaspar Noé peuvent toujours essayer celui - là, ils pourraient être agréablement surpris. Et, ceux qui aiment le cinéma de Noé, doivent le voir, afin de se faire un avis sur le dernier film de celui - ci.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 656 fois
7 apprécient

CinemaDreamer a ajouté ce film à 18 listes Love

Autres actions de CinemaDreamer Love