L'amour est chez le voisin

Avis sur Love Next Door

Avatar Red Arrow
Critique publiée par le

Dans leur petite banlieue tranquille du New Jersey, les familles Walling et Ostroff sont les meilleures amies du monde depuis toujours. Quelques dissensions existent entre les filles de chacune des maisonnées à cause de directions différentes prises au lycée, David Walling et sa femme connaissent des problèmes de couple et les Ostroff s'inquiètent pour leur enfant unique, Nina, partie en road-trip depuis cinq ans mais rien qui n'empêche tout ce petit monde de partager un repas de fête ou un barbecue à la moindre occasion. Seulement, lorsque Nina Ostroff rentre soudainement à la maison après une peine du coeur, elle et David Walling entament une liaison qui va à jamais bouleverser la vie des deux familles...

Avec ce type de pitch, on pouvait supposer qu'une telle relation amoureuse défiant les conventions habituelles serait traitée par un angle conservateur très américain, c'est-à-dire comme une vulgaire passade où les deux amants se rendraient compte de leur erreur et réparaient leurs torts en se réconciliant avec leurs familles respectives en bout de course mais, sur ce point, "Love Next Door" va agréablement surprendre en empruntant une voie bien plus subtile que celle à laquelle on pouvait s'attendre.
Même si leur rapprochement peut être considéré vis-à-vis du mal-être qui les réunit, Nina et David vont s'aimer, vraiment, au grand dam de leurs proches dont ils devront affronter le regard atteré. Mais, comme leur bonheur va paraître de plus en plus incontestable sur la durée, celui-ci va déteindre sur leur entourage jusqu'à ouvrir les yeux de certains. Quelques-uns d'entre eux iront même jusqu'à se remettre en cause pour pouvoir enfin tourner une page de leur vie.
Attention, malgré un ton parfois doux-amer, "Love Next Door" fait souvent le choix de la légèreté pour traiter son sujet avec ses seconds rôles sans doute un peu trop caricaturaux (c'en est même dommage sur certains aspects) et ses répliques cinglantes cherchant avant tout à faire sourire (la fameuse question du personnage d'Allison Janney à sa fille lorsqu'elle assume sa relation est à pleurer de rire) mais la façon d'approcher cet amour hors-normes et la manière dont ses répercussions peuvent influer tout un microcosme de proches en font une proposition de traitement somme toute assez inédite et bien plus fine que ce que à quoi les gros sabots du formatage comique US nous avaient habitué. La dernière partie rentrera hélas un peu plus dans le rang des standards du genre en cédant à une confrontation spectaculaire sur fond d'esprit de Noël mais, là encore, "Love Next Door" n'oubliera pas la justesse qui a animé ses personnages attachants jusqu'alors et chacun prendra finalement un chemin logique et compréhensible au vu des événements vécus.

Avec, en plus, un casting réunissant Hugh Laurie, Leighton Meester (mention spéciale évidente à ces deux-là), Allison Janney, Oliver Platt, Catherine Keener, Alia Shawkat ou encore Adam Brody, "Love Next Door" surprend donc agréablement par sa manière d'aborder un sujet qui avait tout pour conduire le film droit dans le mur des ficelles grossières. Pas le plus grand film du monde mais un bon moment.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 580 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Red Arrow Love Next Door