Love Simon: la cause homosexuelle mérite une meilleure maîtrise cinématographique!

Avis sur Love, Simon

Avatar toslmfc
Critique publiée par le

Chaque film, qui porte un message politique, sur l'homosexualité, l'acceptation de soi, les réseaux sociaux et leurs conséquences doit être mis en avant afin de comprendre les rouages essentiels et participer ainsi à l'acceptation de ces causes. Pour autant, la forme ne doit pas être négligée au détriment du fond croyant que, à lui seul, le sujet homosexuel puisse porter ce film...

Love Simon, nous raconte l'histoire de Simon, qui vit une vie normale, dans une famille qu'il adore et qui est entouré d'amis extraordinaires mais, il garde pour lui le secret de son homosexualité jusqu'à ce qu'il décide de s'ouvrir dans une relation sur les réseaux sociaux avec un certain Blue. C'est certain que l'histoire et l'ambiance plairont à de nombreux spectateurs de par sa légèreté, son romantisme ou encore ses personnages secondaires loufoques mais le film prêche dans sa construction et ses incohérences amenant à très peu d'identification. De nombreux exemples peuvent appuyer ces éléments qui font tiquer et qui ne respectent pas l'art cinématographique. Premièrement, l'exagération de certaines situations m'a éloigné du quotidien de cet adolescent, qui m'assure que lui et moi vivons la même vie normale. Personnellement, il ne m'est jamais arrivé de demander la permission d'aller aux toilettes, de courir jusqu'à m’essouffler, allongeant toujours plus les jambes puis inspecter les toilettes et m'y cacher pour regarder si j'avais reçu un mail. Le scénario manque également de crédibilité puisque Simon envoie des mails à partir d'une adresse mail qui ne révèle pas son identité : frommywindow1@gmail.com donc toute la stratégie de chantage de la dénonciation perd de sa crédibilité. De plus, le réalisateur fait des erreurs scénaristiques de cohérences dans son film comme cet aperçu de Simon qui entre dans le réfectoire et qui en ressort sans même n'avoir touché à son plateau pour aucune raison valable. Encore plus d'incohérence dans la scène suivante où, lors de la rencontre de Simon avec ses amis, on le voit arriver au bras de Léa dans une maison où Nick les accueille et il s'avère, par la suite que c'est finalement la maison de Simon. Le romantisme ne se nourrit-il pas justement de l'utopie, rejetant ainsi le réalisme me direz-vous? Je suis bien d'accord mais cela n'empêche pas le réalisateur de réaliser un travail qualitatif, utopique ou non. L'ensemble de ces incohérences a littéralement gâché mon plaisir et c'est dommage puisque certaines scènes méritent le coup d’œil comme celle de la roue où le romantisme trouve son expression la plus juste ou encore l'intervention de la professeur de théâtre dans le réfectoire qui est vraiment des plus frappantes et hilarantes.

Love Simon est la première comédie romantique produite par un gros studio hollywoodien et la cause homosexuelle remerciera ce film d'atteindre un public large mais je trouve justement dommageable qu'un public large fasse face à un film aux nombreux défauts scénaristiques.
Je me permets une légère digression en vous conseillant un autre film, que certain qualifie justement "d'antithèse lumineuse" de Love Simon, en l'occurrence le récent 1:54 de Yan England qui, d'une manière bien plus sombre et dramatique traite des thèmes similaires avec plus de réalisme, de justesse et de profondeur! La critique de 1:54 est également disponible sur mon blog...

reglisseaupaysdesmerveilles.blogspot.com/2018/06/love-simon-manque-dincoherence-qui-ne.html

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1006 fois
5 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de toslmfc Love, Simon