👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Intello: intellectuel qui peut jouir en s'écoutant parler.

Pendant longtemps au cours de la première projection que j'ai vue de ce film dégusté "à l'aveugle", j'ai cru qu'il s'agissait d'un film américain rien qu'à son ambiance sans retenue, , ses morts aussi nombreux que les impôts et charges diverses en France ! On nage dans l'hémoglobine jusqu'à en prendre du plaisir. Ce n'est donc qu'à la lecture du générique de fin que j'ai vu qu'il s'agissait d'une production bien de chez nous, signée de Luc Besson tant pour la production que comme réalisateur et scénariste.
Je l'avoue, Besson m'a bluffé et je n'ai pas vu le temps passer bien que la séance de projection soit assez courte contrairement à l'habitude des films US (1h30)
Tout est savamment orchestré et les trucages sont admirables, peut-être même un peu trop exagérés parfois. J'ai donc été surpris et prends les choses telles que le réalisateur me les présente : une histoire abracadabrante, démesurée certes, mais plaisante à suivre. Et je ne chercherai pas à attribuer, comme certains écrivaillons de journaux TV, des intentions métaphysiques à Besson : je prends le menu comme il me sert les plats, sans chercher à comprendre ni à interpréter.
Si tous les comédiens font admirablement leur boulot, et même si certains ont un rôle très court, la prestation de Scarlett Johansson vaut à elle seule de regarder ce film : elle transperce l'écran. Plus naturelle dans un rôle surnaturel, difficile de trouver mieux. Je vais commencer à complexer sur mes facultés intellectuelles après avoir vu ça, et je regarde désormais mon PC d'un autre oeil...
Succès international mérité, et jackpot pour Besson : ce film a attiré 5,2 millions de spectateurs en salles françaises. Rien que pour notre pays, le budget était déjà remboursé ! Bravo. Surprenant qu'il n'y ait pas eu un "Lucy 2", mère de surdoués ?
TF1 le 26.03.2017 - le 01..04.2019-

270345
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 3 ans

Lucy
Gothic
2
Lucy

Tebé or not tebé

Nuit. Tisane terminée. Film terminé. Gothic ôte son casque à cornes pour s'essuyer la joue tant il pleure d’admiration. Nomé(nale) quant à elle s'empresse de fuir pour cacher ses larmes de...

Lire la critique

il y a 7 ans

269 j'aime

53

Lucy
Before-Sunrise
5
Lucy

Oui-Oui apprend sa SVT

Luc Besson entre gentiment dans l’adolescence. A vue de nez, il a 13 ans. Ses cours de Science de la Vie et de la Terre l’intéressent beaucoup. Il y a quelques temps, il s’est mis à faire des...

Lire la critique

il y a 8 ans

256 j'aime

87

Lucy
Fritz_the_Cat
3
Lucy

Le cinéma de Durendal, Besson, la vie

Critique tapée à chaud, j'ai pas forcément l'habitude, pardonnez le bazar. Mais à film vite fait, réponse expédiée. Personne n'est dupe, le marketing peut faire et défaire un film. Vaste fumisterie,...

Lire la critique

il y a 8 ans

219 j'aime

102

Il était une seconde fois
270345
4

Rendez-vous dans un monde où les séries TV sont meilleures ?

Youpie ! Guillaume Nicloux a réinventé le fil à couper le beurre ! Ou plutôt la machine à remonter le temps ! Déjà au début des années 60, le "Mickey" de la BD (le journal hebdomadaire de Walt...

Lire la critique

il y a 2 ans

8 j'aime

4

La Baule-les-Pins
270345
3

La Baule ? Sans le punching !

La réalisatrice-co-scénariste (ça fait déjà beaucoup trop !) avait très mal vécu le divorce de ses parents quand elle avait douze ans... De là à faire de l'auto-thérapie pour panser ses cicatrices et...

Lire la critique

il y a plus d’un an

6 j'aime

4

Commissaire Dupin
270345
1

Dupin perdu !

Ou bien la responsable des programmes a été virée depuis le début de 2018 et il n'y a plus de capitaine qui tient la barre de France 3, ou elle est en vacances depuis cette date, ou bien le sens...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime