Nullissime ! ( Spoilers )

Avis sur Lucy

Avatar Flaw 70
Critique publiée par le

Luc Besson est un des scénaristes et producteurs le plus prolifique du cinéma français à tel point que l'on peut maintenant dire qu'il y a une patte Besson mais malheureusement on dit cela souvent en mal car les productions proposé par lui sont interchangeable entre elles car elles se ressemblent toutes et qu'elles ont des niveaux intellectuelles déplorables ( Hitman, Transporteur,... ). Mais Besson est aussi quelqu'un qui à marqué le cinéma, certes en bien comme en mal ( la crétinerie des blockbusters français ), mais grâce à lui on a découvert des talents comme Natalie Portman, Jean Reno et bien d'autres et il a aussi produit des projets ambitieux et abouti comme les deux excellents film de Tommy Lee Jones ( Trois Enterrements et The Homesman ) et ça il ne faut pas l'oublier. Comme le faite qu'il à été un réalisateur inspiré voir même brillant au début de sa carrière offrant un des plus beaux chef d'oeuvre du cinéma français, Le Grand Bleu. Mais il a aussi fait de très bons films qui au fils du temps on clairement marqué son style avec l'excellent Léon ou encore les très réussi Nikita, Subway et Le Dernier Combat. Son style à vraiment connus un chute avec le néanmoins bon Cinquième Élément mais qui commençait déjà à exposé les faiblesses d'écriture de Besson et après ce film, sa carrière fut une longue chute qualitative avec un Jeanne d'Arc correct mais sans plus, le nanar Angel-A, la déplorable trilogie d'Arthur, le médiocre Adèle Blanc-Sec, le paresseux The Lady et le très mauvais Malavita mais qui avait au moins le mérite de ne pas se prendre au sérieux ( enfin j'espère ).
Pourtant malgré le faite qu'il n'a pas pondu un bon film en 17 ans il y avait quelque chose de vraiment intriguant dans Lucy, une sorte d'ambition et de souffle qui aurait pu emmener ce film vers des sujets encore inexploré mais finalement il n'est sera rien car oui c'est le film le plus ambitieux de Besson mais c'est aussi son moins réussi car le déception et l'échec est à la hauteur de cette ambition, à savoir astronomique. Déjà le postulat de départ est faux, le film se base clairement sur une légende urbaine et jamais il n'arrive à faire changer cela car il se prend clairement les pieds dans le tapis en évitant très soigneusement les questionnement épineux et pertinent. Il ne fera qu'un divertissement de masse bête et méchant, ce qui est malheureux lorsque l'on veut faire un film qui parle d'intellect et que l'on souhaite expliqué l'origine et le but de la vie. Si ça n'avait été que ça encore cela aurait pu passer mais le film plagie allègrement ce qui à été déjà fait ( Limitless, Akira et Tree of Life entre autres ), utilise des facilités scénaristiques aberrantes ( le faite que Lucy ne tue pas le méchant à ça premier confrontation se qui lui aurait éviter des soucis et des morts innocentes ce qui prouve que le personnage est stupide alors qu'il est censé être supérieurement intelligent , le patient qu'elle tue qui était forcément condamné pour pas que l’héroïne soit perçu comme "méchante",... ) et est rempli d'incohérences plus stupides les unes que les autres ( Lucy dit qu'elle peut tous ressentir mais après on nous dit qu'elle ne ressent plus la peur ni le désir donc il faut savoir soit elle ressent tous soit elle ressent rien comme ses "sentiments" pour le flic qui sortent de nulle part, le faite que les trafiquants ne la renvois pas directement dans son pays préférant l'enfermer pour quel se fasse tabasser alors qu'elle transporte un paquet de valeur, cette scène n'est pas cohérente avec le plan des chinois et ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres).
De plus le film évite toutes les questions métaphysiques qu'il pourrait poser comme il évite soigneusement tout développement psychologique qui aurait pu le rendre intéressant ( le changement de personnalité de Lucy ce fait littéralement en 30 secondes ) et essaye de donner un background à son personnage de façon stéréotypé et inutile ( la scène en boite de nuit et le coup de téléphone à la mère comme le passage chez la coloc, trois moments qui sont empli de médiocrité ). Et par dessus le marché le film est très prétentieux comme Besson qui nous gratifie de deux scènes symboliques ou il s'adresse directement à son public ( la scène ou Freeman ce compare à Darwin et qu'il dit qu'on finira par prouvé qu'il a raison et ou le public se soumettent admiratif à son explication comme si Besson nous disait à nous spectateur que c'est lui le détenteur de la vérité ou encore le scène de fin ou Lucy dans son siège, comme si c'était Luc lui même dans son fauteuil de réalisateur, tant le doigt vers Lucy l'australopithèque, représentation du public ignorant qui est d'abord craintif avant d’être admiratif, pour lui transmettre son savoir comme dieu le fait avec l'homme ) . Ces deux scènes sont répugnantes de prétentions hautaine qui expose clairement un relation de dominant-dominé et n'est en aucun cas égalitaire avec d'un coté les personnes intelligentes qui transmette leurs savoirs et de l'autre les abrutis qui doivent ce taire et acquiescer bêtement à tout ce qu'on lui dit, ce qui prouve la haute estime que Besson à pour lui-même et le peut d'estime qu'il à pour son public. Car j'ai rarement eu l'impression d’être autant pris pour un con que devant ce film ( avec ses reportages animalier qui souligne certaines scènes comme lorsque que Lucy est prise au piège au début du film et qu'on nous montre en parallèle une traque de Guépard pour coincé une Gazelle ou lors de la présentation de Freeman et qu'il expose la reproduction par des animaux en train de copuler ou d'accoucher comme si on était trop con pour comprendre ce qu'était le reproduction, ce n'est pas subtil, c'est mal fait et appuyé ainsi que grossier pour l'intelligence du spectateur ). Ces passages sont insultants car Besson exprime le peu d'estime qu'il nous porte comme le peut d'estime qu'il porte à ses personnages qui sont aussi très stupide ( les policiers qui ne voient pas les chinois s'armer en plein milieu de la rue alors qu'ils sont juste en face, Lucy qui ne tue pas le méchant au début,... ).
Pour ce qui est du casting Scarlett Johansson est excellente au début du film mais lorsqu'elle est commence à avoir ses pouvoirs, elle devient de moins en moins convaincante, dans le style épuré elle était bien meilleure dans Under the Skin mais malgré tout son charme et son charisme naturelle font le job. Morgan Freeman ne fait que cachetonner, il a exactement le même rôle qu'il avait déjà eu pour Transcendance ou les Dark Knight de Nolan tandis que Choi Min-sik ne fait que de la figuration et que Amr Waked est mauvais comme tous les acteurs de la partie en France. Pour la réalisation on ne retiendra que la très bonne bande originale composé par le très inspiré Eric Serra et pour la mise en scène de Luc Besson on ne retiendra que du plagiat ( la scène de fin calqué sur celle de 2001, la scène ou Lucy voyage dans le temps utilisant le même procédé que la scène de la création de la Terre dans Noé, le découpage en pourcentage qui renvoi au découpage en saisons de Requiem for a Dream, lorsque Lucy identifie les réseaux téléphoniques qui renvoi au codage de la matrice dans Matrix,... ) et des scènes d'actions totalement gratuite ( la scène de course poursuite tombe comme un cheveu sur la soupe et avec tous les pouvoirs de Lucy on à du mal à croire que c'est la seule solution pour elle que de faire un carambolage car lors de cette scène c'est elle qui créer les accidents et que ce passage n'est pas justifié faisant de cette course la plus inutile de l'histoire du cinéma ). En soit ses scènes ne sont pas mauvaises et même plutôt bien filmés mais elles sont aussi totalement inutiles et poussives car maladroitement amené et qu'aucuns enjeux n'en ressort car à aucun moment on craint ou l'on se soucie du sort de Lucy, elle est bien trop puissante et omnisciente pour que quelque chose lui arrive et le film va encore maladroitement créer des enjeux sur ça ( la scène de l'avion ).
En conclusion Lucy est cinématographiquement nul, n'exploitant jamais ses bonnes idées, plagiant celles des autres, le film bâtit d'une écriture risible sur tout les aspects ( prétentieuse, stupide, hors sujet,... ) et des acteurs pas toujours au top. La nullité cinématographie est rare mais ce film en fait clairement partis, ce qui ne va certainement pas calmer les haters de Besson, on n'en retiendra que très peu ( même pas la musique de Serra et Scarlett Johansson les deux seuls atouts du film ) mais néanmoins j'en ai retenu un leçon de vie comme la dernière phrase nous le demande, "maintenant vous savez quoi faire de votre vie" et oui je sais que maintenant je n'irais plus voir les films de Besson.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2843 fois
10 apprécient · 1 n'apprécie pas

Flaw 70 a ajouté ce film à 1 liste Lucy

  • Films
    Cover Flop 2014

    Flop 2014

    2014 touche à sa fin et il est temps de faire le bilan cinématographique de l'année. Ici je vais faire la liste de tout les...

Autres actions de Flaw 70 Lucy