👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Lucy est un film qui mérite d'être défendu. Parfaitement. Parce que mélanger The Tree of Life, Samsara, 2001 l'odyssée de l'espace et Taxi, c'est d'une ambition qui frôle l'inconscience.

Lucy mérite d'être défendu car à aucun moment Luc Besson ne méprise son public, ou ne prend le spectateur pour un con : le mec est vraiment persuadé de bien faire, c'est sincère à mort, quand il alterne les plans sur Lucy prise au piège / une gazelle, et les méchants qui arrivent / des guépards, il est convaincu d'être subtil.

Lucy mérite d'être défendu parce qu'on ne s'emmerde jamais, tellement le film prend soin de se vautrer lamentablement à chaque putain de plan. Dans un format parfait de 90 minutes bien tassées, on bondit de manière quasi hystérique d'une idée foireuse à l'autre, et la consternation ne laissera jamais le temps à l'ennui de s'installer.

Lucy mérite enfin d'être défendu car c'est le seul remède que j'ai trouvé au syndrome du "je t'aime Scarlett". Pour bien rendre visuelle l'intelligence détachée émotionnellement, la belle mime systématiquement une poule devant un couteau pneumatique programmable, regard fixe et tête penchée, arborant l'air d'un cyborg digne des nanars de SyFy. Et mon dieu Scarlett, que tu es mauvaise quand tu surjoues l'overdose épileptique à gravité variable ou quand tu déclames "1+1 n'a jamais fait 2, l'unité n'est pas l'individu mais le temps". C'est cool, parce que tu fais de la peine mais au moins maintenant je sais que tu n'es pas parfaite.

Bref, je défend Lucy et j'assume, parce que cet équivalent filmique aux phrases illuminées de Jean-Claude Van Damme, avec son décalage inouï entre ambition et résultat, m'aura fait passer un très bon moment, une heure trente de magie où la consternation confine à l'émerveillement, tout simplement.

il y a 7 ans

218 j'aime

37 commentaires

Lucy
Gothic
2
Lucy

Tebé or not tebé

Nuit. Tisane terminée. Film terminé. Gothic ôte son casque à cornes pour s'essuyer la joue tant il pleure d’admiration. Nomé(nale) quant à elle s'empresse de fuir pour cacher ses larmes de...

Lire la critique

il y a 7 ans

269 j'aime

53

Lucy
Before-Sunrise
5
Lucy

Oui-Oui apprend sa SVT

Luc Besson entre gentiment dans l’adolescence. A vue de nez, il a 13 ans. Ses cours de Science de la Vie et de la Terre l’intéressent beaucoup. Il y a quelques temps, il s’est mis à faire des...

Lire la critique

il y a 8 ans

256 j'aime

87

Lucy
Fritz_the_Cat
3
Lucy

Le cinéma de Durendal, Besson, la vie

Critique tapée à chaud, j'ai pas forcément l'habitude, pardonnez le bazar. Mais à film vite fait, réponse expédiée. Personne n'est dupe, le marketing peut faire et défaire un film. Vaste fumisterie,...

Lire la critique

il y a 8 ans

219 j'aime

102

Inception
Citizen-Ced
8
Inception

L'ultime blockbuster

Un des films sur lesquels j'ai lu le plus de conneries tant il déchaîne des passions contradictoires. En effet, on a d'un coté le "grand public" comme on l'appelle un peu péjorativement, qui faute...

Lire la critique

il y a 10 ans

137 j'aime

8

Blanche-Neige et le Chasseur
Citizen-Ced
3

Chasse-Neige et le Blanchisseur

En guise de préambule j'aimerais avoir votre avis sur un point qui me tracasse. Mettons que votre miroir magique vous balance sur un ton absolument sérieux que la plus belle fille du royaume c'est...

Lire la critique

il y a 9 ans

120 j'aime

24

Predator
Citizen-Ced
10
Predator

♫ ♪ Dans la jungle, ♪ terrible jungle... ♫

J'avoue, je l'avais jamais vu, pour cause de préjugés anti film de bourrins. Et puis grâce à Senscritique on se laisse convaincre d'essayer des trucs, qui vont du cinéma tchèque des années 70 au...

Lire la critique

il y a 9 ans

119 j'aime

12