Lucy Luc

Avis sur Lucy

Avatar Etienne Boulé
Critique publiée par le

Attention cette critique sera pleine de spoilers.

Vous remarquerez que je ne me suis pas foulé pour le titre de ma critique. Exactement comme Besson pour le scénario de son film. Mais où est passé le Luc Besson de "Léon", "Nikita" et "le Cinquième élément", qui ont bercé mon enfance ? Je croyais encore à son retour, ma déception n'en a été que plus grande...

Le premier défaut de Lucy c'est de ne pas être original pour un sou, puisque plusieurs films ont déjà exploré le thème de l'augmentation des capacités humaines, notamment "Limitless" avec Bradley Cooper.
Ensuite, parlons de la mise en scène et du montage. Je crois que la séquence où il alterne les plans entre Lucy/une gazelle et les méchants/les guépards est la séquence la moins subtile de l'année. C'est simple, à chaque fois qu'on nous explique quelque chose, Besson nous met un plan d'illustration pour qu'on comprenne bien. On nous parle d'espace il nous met un plan dans l'espace. On nous parle de reproduction il nous met des images d'accouchements. C'est sympa Luc, mais on n'est pas cons tu sais...

Bon, mise à part ça les 30 premières minutes sont plutôt sympas. Mais à partir de là, le scénario par complètement dans le ridicule. A 20% de ses capacités mentales, Lucy peut changer de couleur de cheveu et faire voler des mecs. WTF?! A 50% elle est capable de contrôler les ondes électromagnétiques. WTF?! A 90% elle voyage dans le temps pour finir dans une clef USB. WTF?! Si le délire avait été assumé, avec du 2nd degré et de l'auto-dérision ça aurait pu passer. Mais là ça se prend au sérieux et c'est prétentieux ! Besson veut parler de sujets métaphysiques alors il nous met des phrases pseudos philosophiques qui n'ont ni queue ni tête. En fait, Besson a été trop ambitieux. Cela me rappelle un épisode de "Community" (pour ceux qui connaissent), dans la saison 2, où Abed veut faire son chef-d'oeuvre métaphysique mais est tellement ambitieux et persuadé de son talent qu'il se perd et réalise un pur navet.
Je pense que Besson avait vraiment de l'ambition et était vraiment sincère. Il n'a pas fait exprès de prendre le public pour un con, c'est pour ça qu'on lui pardonne et qu'on va attendre encore et espérer son retour en grande forme.

Le retour du grand Besson, celui de "Léon", "Nikita" et du "Cinquième élément".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 272 fois
1 apprécie

Autres actions de Etienne Boulé Lucy