Avis sur

Ma vie avec John F. Donovan par Roland Comte

Avatar Roland Comte
Critique publiée par le

Un jeune garçon de 11 ans, Rupert Turner (Jacob Tremblay), entretient pendant cinq ans une relation épistolaire avec John F. Donovan (Kit Harington), un acteur de série télévisée à succès qu’il admire. Dix ans après sa mort à 29 ans, devenu lui-même acteur, il est interviewé par une journaliste sur cet échange de lettres entre un jeune admirateur et son idole.

Mon opinion

J’avais été rebuté par les films précédents de Xavier Dolan que l’on présente pourtant, depuis son 1er film J’ai tué ma mère (2009) comme un réalisateur surdoué. J’hésitais à aller voir ce film, craignant des relations pédophiles entre un homosexuel de 30 ans et un garçonnet de 11 ans. Or, il n’y a rien d’ambigu ni de glauque dans leurs échanges. Le film s’attache surtout à explorer la difficulté de la vie d’un acteur, son combat contre la bêtise et le sectarisme quand on découvre l’homosexualité qu’il a toujours voulu cacher, ses relations tendues avec sa famille (en particulier avec sa mère), sa fragilité… En écrivant à Rupert, il le considère plus comme un ami et un confident qu’un enfant et il se borne à lui raconter sa vie professionnelle, lui donner des conseils, etc. Un film délicat, sensible et sincère et un magnifique jeu d’acteur au premier rang desquels Jacob Tremblay (découvert dans Wonder), mais aussi Kit Harington que je ne connaissais pas. J’ai beaucoup aimé ce film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 444 fois
Aucun vote pour le moment

Roland Comte a ajouté ce film à 14 listes Ma vie avec John F. Donovan

Autres actions de Roland Comte Ma vie avec John F. Donovan