The road to nowhere

Avis sur Macadam à deux voies

Avatar Jean-François Sturm
Critique publiée par le

Monte Hellman est un réalisateur et producteur indépendant américain de série B. Aucun de ses films personnel n'a jamais eu de succès commercial à sa sortie. Pourtant c'est un cinéaste respecté des cinéphiles, pour avoir gravité à ses débuts avec quelques futurs grands nom durant les années Roger Corman.
Si ses films ont tous été des échecs, certains n'en sont pas moins devenu culte avec les années. "Macadam à deux voies" est surement le plus culte d'entre eux. puisqu'il a même été nominé au registre national du film américain en 2012.
Le film est devenu avec les années une icone de la contre-culture américaine disparue des années 70, qui rejetait l'american way of life. Tout comme "Easy rider", le film rejète les valeurs conservatrices américaines. Les deux héros vivent à bord de leur bolide sans but ni ambition apparente, sans foyer, ni attaches. Rongé par leur passion pour l'automobile, rien d'autre ne semble avoir de valeur à leurs yeux. Jusqu'à l'arrivée de la jeune Laurie Bird, une jeune hippie libérée s'offrant à tous sans condition, tant qu'elle voit du pays et qu'il y a de la bonne musique.
Ce film est un véritable ovni cinématographique du Nouvel Hollywood. Un film quasiment sans scénario et peu de dialogues. Interprété par deux rockstars de l'époque James Taylor et Dennis Wilson (des Beach Boys). Le vide sidérant de ce film d'errance (thème de prédilection de Wim Wenders, éternellement fasciné par l'Amérique) est sans doute l'origine de notre fascination pour celui-ci. Les symboles qu'il véhicule ouvre l'imagination à toute les interprétations et les fantasmes des critiques. Certain y voient la critique du capitalisme à travers la course entre une voiture artisanale et une voiture d'usine. Mais aussi de sa démence à travers le conducteur de la GTO, arrogant et mythomane. La jeune fille innocente et désinvolte est une sorte d'Eve moderne qui sèmera le doute dans ce monde d'hommes. Et un plan de fin énigmatique, qui laisse le film ouvert a toutes les interprétations. Vraiment, si vous aimez les films hors norme, celui-ci est un beau spécimen.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 27 fois
Aucun vote pour le moment

Jean-François Sturm a ajouté ce film à 1 liste Macadam à deux voies

Autres actions de Jean-François Sturm Macadam à deux voies