👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Ode à l’esthétique au mépris de la compréhension

Pour son second film, le réalisateur australien Justin Kurzel s’attaque à Macbeth, l’œuvre de Shakespeare et décrit la descente aux enfers d’un couple avide de pouvoir. Véritable ode à l’esthétique au mépris de la compréhension !

En Ecosse au XIe siècle, le général Macbeth, encouragé par son épouse, tue le roi pour accéder au trône. Rongé par la culpabilité et la paranoïa ils iront jusqu’à en perdre la raison...

Dès les premiers plans, nous sommes happés par une esthétique impeccable mais jonchée de plans au ralenti gratuits et inutiles à la narration. Celle-ci, étant déjà entravée par la prose de Shakespeare, ne facilite pas notre rentrée dans le récit et diminue notre empathie envers les personnages.

Michael Fassbender campe, ici, brillamment un général charismatique qui sombre peu à peu dans la paranoïa. Contrairement à Marion Cotillard, qui, à force d’incarner une femme froide et pleurant à chaque scène, rongée par la culpabilité, s’essouffle rapidement. (Notons que le réalisateur retrouvera son duo d’acteurs dans Assassin’s Creed, une année plus tard, en 2016.)
Autre personnage à part entière, la B.O. signée par le frère du réalisateur, Jed Kurzel. La musique est ici couplée avec des images magnifiques qui nous envoute tout au long du film.

Après Welles, Polanski et tant d’autres, Justin Kurzel réussit à ajouter son ambition visuelle à cette énième relecture d'une œuvre incontournable.

CineMaCo
7
Écrit par

il y a 2 ans

1 j'aime

Macbeth
Velvetman
7
Macbeth

Valhalla rising

L’odeur putride de la mort envahit Macbeth dès sa première séquence. Mort à qui on couvre les yeux sous les ténèbres d’une Ecosse vide de cœur, à l’horizon de ces longues plaines neigeuses. Justin...

Lire la critique

il y a 6 ans

68 j'aime

7

Macbeth
Gand-Alf
8
Macbeth

Maudite soit cette langue qui murmure à mon oreille.

C'est peu de dire que cette nouvelle adaptation de la célèbre pièce de William Shakespeare, signée par Justin Kurzel, cinéaste remarqué grâce au tétanisant Snowtown, me donnait envie. Casting...

Lire la critique

il y a 6 ans

49 j'aime

15

Macbeth
-Icarus-
9
Macbeth

La folie palpable

Difficile exercice (si on peut appeler ma critique comme ça...) d'aborder le deuxième long-métrage de Justin Kurzel après son troublant et austère Crimes de Snowtown. Car en plus de ne pas être un...

Lire la critique

il y a 6 ans

43 j'aime

4

Nocturnal
CineMaCo
8
Nocturnal

Rencontre insolite

(En bref) Pour son premier long-métrage, Nathalie Biancheri nous fait découvrir, avec réalisme et linéarité, la rencontre insolite entre deux êtres solitaires. C’est avec un regard toujours...

Lire la critique

il y a 1 an

3 j'aime

The Revenant
CineMaCo
9
The Revenant

Encore un exploit pour Inarritu !

Adaptation du roman éponyme de Michael Punke, The Revenant est le sixième film du réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu. Après nous avoir longtemps habitué avec Amores Perros (2000), 21...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

Domestique
CineMaCo
8
Domestique

Fascinant !

(En bref) Quel professionnalisme et quelle rigueur pour ce premier long-métrage du réalisateur tchèque Adam Sedlák ! Rien n’est laissé au hasard. Chaque séquence pourrait être analysée durant des...

Lire la critique

il y a 2 ans

2 j'aime