Avis sur

Macbeth par Cinemaniaque

Avatar Cinemaniaque
Critique publiée par le

C'est bavard... Très bavard... Trop bavard. Heureusement, Welles a toujours le sens de l'image. Outre la lumière, magnifique, les cadrages soignés, la profondeur de champ et, quoique s'en soit défendu Welles, une composition qui rappelle souvent les films d'Eisenstein, Welles joue également ici du décor, ou plutôt de l'absence de décor : quelques cailloux en cartons parsemés devant un fond noir et embrumé, et Welles joue à la fois de la solitude du personnage et de la dimension théâtrale de son film. De l'art de tirer profit d'un budget riquiqui, ponctué par l'interprétation de Welles, à qui la mégalomanie n'a jamais si bien servi que pour illustrer la folie de ce roi maudit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 290 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Cinemaniaque Macbeth