Roads of craziness

Avis sur Mad Max

Avatar Aymeric Masseron
Critique publiée par le

C'est ici une foule de symboles percutants qui, coordonnés magistralement, permettent une compréhension philosophique et imagée d'un capitalisme impitoyables dont les pires créatures y sont les conséquences funestes en atteignant les extrémités d'un libertarisme sans limite. L'absence complète d'inhibition de la tribu et surtout de son chef qui ne sais vivre sans la puissance de son pouvoir subversif donc l'ultime crime est la torture et l'assassinat prémédité d'un policier.

Ici l'on remarque que la notion même de réalité échappe à tous les membre de ce gang de motards. La déglingue et la destruction semble être leur modo.

Max, meilleur policier de l'équipe, voit son avenir de plus en plus incertain dan la police avec notamment l'encaissement de l'agonie de son collègue entièrement brulé. Son destin va le rattraper dans la douleur. Son nom est encarté par Les Aigles de la Route qui ne désirent que sa mort et si possible détruire tout ce qu'il aime.

Le caractère obscène de certaines scène permettent d'instaurer un code de vraisemblance allouant au film une légimité au cinéma subversif et cohérant. Il n'y a pas de place au fantastique. Les faits sont exposés comme preuves de l'histoire. Le scénario, très fin dans la création de contextes, fait vibrer de nombreuses cordes de notre sensibilité. Le non dit et non vu l'emporte presque sur les dialogues. Le film ce comprend naturellement mais l'objectif principale est de rendre héroïque, voir mystique le personnage de Max, étendards d'une police irréprochable et d'un dévouement sans commune mesure.

Son charisme et son autorité inspire le respect tout comme la passion qu'il porte à son épouse et son fils. Le surhomme, mêlé de confiance et de force, va être viser à son point faible. Comme dans une tragédie grecque...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 184 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Aymeric Masseron Mad Max