Max.

Avis sur Mad Max 2 : Le Défi

Avatar DjeeVanCleef
Critique publiée par le

L’humanité n’est plus qu’un mot. Mort. Enterré.

L’horizon c’est devant toi, sous ton nez, le reste, ceux qui restent, sont, soit des dégénérés, violeurs, voleur, assassins, soit, ceux qui vivent ensemble, des barges, qui vivent reclus, en sectes d’illuminés, pensant recréer l’ancien Monde, celui de l’humanité, ce mot qui n’existe plus.

Ce putain de Monde qui m’a pris ma femme, mon enfant, ma vie...

Ce Monde disparu et c’est tant mieux.
Il n’y avait plus rien, ici, maintenant, il y a tout, la route, la gomme et puis...

Et puis, il y a moi, Max, seul, sans attaches, bouffant l’asphalte comme jadis, quand j’étais encore un homme, un flic, quand la civilisation ne s’était pas écroulée, ne laissant que désolation et poussière.

Et fatras abject de ce qu’on ne peut plus appeler des hommes, qu’ils soient d’un camp, ou de l’autre, nous ne descendons pas du même arbre, je suis Max le fou, parcequ’il n’y a que là, dans les limbes de la folie que je supporte encore cette putain de douleur.

Il y a ceux que j’évite et ceux que j’évite aussi.

Seulement, il y a le jus. Le pétrole.

Rien de plus précieux que ce qui te permet de rester loin ou, au pire, t’échapper, sauf qu’eux, ils ont du carburant ou veulent s’en emparer, alors, ils vont devoir croiser ma route...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1737 fois
76 apprécient · 2 n'apprécient pas

DjeeVanCleef a ajouté ce film à 11 listes Mad Max 2 : Le Défi

Autres actions de DjeeVanCleef Mad Max 2 : Le Défi