The Ayatollah of Rock 'n' Rolla !

Avis sur Mad Max 2 : Le Défi

Avatar Tocotoc
Critique publiée par le

Le monde est dévasté, la guerre pour le pétrole a peut-être tout détruit mais elle continue de faire rage.

Après une brève introduction replaçant le spectateur dans le contexte et rappelant les événements du premier film, la lumière apparaît, celle du soleil qui tape.
Une course poursuite enragée, les moteurs qui rugissent, l’odeur de l’essence qui goutte, la chaleur insoutenable, le cuir qui colle à la peau, le double-canon scié dégainé... George Miller annonce dès les premières images que ce deuxième opus sera différent du précédent, "Mad Max 2 : Le Défi" sera Mad.

Dans ce western futuriste et post-apocalyptique, nous retrouvons un Max solitaire et changé. Un cow-boy au galop dans sa V8 Interceptor à 400 chevaux, n'ayant pour seul compagnon que son fidèle toutou, et étant constamment en quête de pétrole.
Il va devoir ici venir en aide à une communauté retranchée près d’un puits de pétrole encore actif et menacée par la bande d'Humungus, un chef de guerre pilleur de pétrole aussi charismatique que torse-nu.

Avec "Mad Max 2 : Le Défi", George Miller fait entrer le film d'action dans les années 1980.

Les personnages sont un des points forts du film. Il y a celui de Max, mais il y a également tous les personnages secondaires qui apportent chacun quelque chose au film, que ce soit le capitaine Gyro qui apporte une touche de légèreté, l’enfant élevé comme un animal illustrant les conséquences de l’apocalypse ou encore le chien de Max l’aidant à surmonter ses épreuves.
Les méchants du film sont également à applaudir. Si ceux du premier étaient excellents et complètements timbrés, ceux de cette suite les surpassent largement. Entre les punks à crête dégénérés, le grand méchant constamment à moitié à poil ou celui qui se coupe les doigts en essayant d’attraper un boomerang, tous vendent du rêve et tous sont le reflet de quelque chose que j’aime dans ce film, son humour.
Le film est bad-ass, le film est classe, mais comme tout bon film d’action il arrive à placer une ou deux petites notes d’humour toujours aux bons moments, ce qui est très agréable.

A la musique on retrouve le même compositeur que pour le premier Mad Max, Brian May (pas celui auquel vous pensez), et autant la bande originale du premier film ne collait pas vraiment à l’univers installé, autant celle de cet épisode est très bonne et contribue à donner une ambiance vraiment sympathique, et même si la musique du film n’est pas composée par le guitariste de Queen, "Mad Max 2 : Le Défi" reste un film à l’ambiance bien Rock et au rythme effréné.

Véritable influence du genre, cette suite reste encore aujourd’hui impressionnante de maîtrise, la mise en scène forçant toujours le respect. Lors de la course poursuite finale, le spectateur reste cloué sur son fauteuil et ne peut faire qu’une chose, admirer.

Cette suite des aventures du guerrier de la route n’est pas seulement un excellent long-métrage, c’est un grand film d’action portant un beau message et offrant au spectateur un spectacle à la fois impressionnant et intelligent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 324 fois
12 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Tocotoc Mad Max 2 : Le Défi