Elle est où, son attelle au genou?

Avis sur Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre

Avatar Céliska
Critique publiée par le

J'aimais Max en vagabond silencieux, avec l'attelle sur le genou et le chien qui s'exprime pour lui. Ici, il a un bête bandage et un singe même pas fidèle. Au moins sa coupe mulet ne dure pas longtemps!

Plus je réfléchis à Mad Max 3 et moins je l'aime. Les personnages me semblent avoir une logique de bébés chiens.

Pourquoi l'aviateur de Mad Max 2 vole-il l'attelage de Max? Ils étaient potes en se séparant, pourtant! Et pourquoi est-il soudainement plus propre, avec des dents dignes d'une pub de dentifrice, alors que son râtelier laissait à désirer dans Road Warrior? Pourquoi l'Entité veut-elle tuer son collaborateur? Bon, à la limite, pour ça, je veux bien admettre une certaine vraisemblance. Mais pourquoi bannit-elle Max dans le désert, pourquoi ces gamins vivent-ils comme des sauvages, alors que la génération au-dessus d'eux (celle de Max!) a connu la civilisation, même si elle tombait déjà en poussière? Max, sa femme et son fils vivaient dans une vraie maison dans le premier film, et Max travaillait dans une ville! En parlant des enfants, pourquoi sont-ils si nombreux? Où sont leurs parents? Pourquoi l'Entité décide soudainement de ne pas tuer Max au moment où elle l'a à sa merci et alors qu'il vient d'insérer une énorme poutre dans ses roues, puisque sa proie vient littéralement de s'envoler? Et surtout, qu'est-ce que c'est que ces sables mouvants complètement surréalistes qui ont eux aussi une logique douteuse?

The Road Warrior est le meilleur Mad Max qui existe (jusqu'à ce que je vois Fury Road, mais je doute qu'il fasse mieux), et je vois bien que Beyond Thunderdome essaye de ne pas trop se vautrer, mais la comparaison entre les deux lui fait énormément de tort. Il est trop propre, trop gentillet, il tient tellement à ne pas choquer que le méchant homme de main devient immortel (le gentil qui tue des méchants, c'est dépassé. Il n'y a que les méchants qui tuent dans ce film, et encore, c'est bien parce que le scénario les y oblige). Mad Max 2 avait de la profondeur et du sens, il transmettait de l'émotion et sublimait Max au point qu'il l'a hissé au statut d'icône. Mad Max 3 réussit tout juste à ne pas décrédibiliser la série.

Mais comme c'est un Mad Max, et que je n'ai jamais dit que j'étais impartiale, il ne mérite pas l'appellation de "mauvais film". Et puis la chanson est vachement bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 633 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Céliska Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre