Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute

Avis sur Madame Bovary

Avatar Malorie Adam
Critique publiée par le

Tout d'abord, je tiens à préciser (même si cela m'en coûte) que je n'ai pas encore lue l’œuvre originale dont ce film est tiré. Pour cette raison, je ne pourrai émettre de sérieuse comparaison entre le livre et le film.

Premièrement, j'ai trouvé que dans son ensemble, ce film était fade, sans saveur notable. L'intrigue si je puis dire, est longue à se mettre en route : je me suis ennuyée ferme durant les 30 premières minutes. Quant aux personnages ils sont pour la plus part niais à souhait : c'est à se demander s'ils ne le font pas exprès.

L’héroïne, quant à elle, est détestable : elle est plongée dans un certain égocentrisme et ses malheurs semblent bien peu comparés aux malheurs des autres. On le voit bien d'ailleurs dans une scène où la réalisatrice a voulut mettre en avant cet aspect là : Mme Bovary passe à côté de trois personnes âgées, habillées en haillons et portant des fagots de bois. A coté de cela on se dit mais de quoi se plaint-elle celle là !

En ce qui concerne le personnage de Mr Lheureux, il est facilement aisé de deviner ses intentions dès sa première apparition. Sa fausse gentillesse et son air mielleux ne laissaient rien présager de bon. Comme le dit une célèbre fable : Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute. Il en va également de même pour les paroles du Marquis en lesquelles Mme de Bovary croit dur comme fer. J'ai finalement trouvé que seul le personnage de Charles était attachant et je l'ai pris en pitié : je ne pouvais m'empêcher de donner des noms d'oiseaux à l'intention de l’héroïne.

Finalement, l'histoire se résumera à assister à la déchéance de Mme Bovary. Cette femme qui s'ennuie ferme dans sa petite existence et qui après moultes désillusions finira par s'ôter la vie en laissant son mari, Charles avec de vilaines dettes. C'est le comble de l’égoïsme et une fin tout en apothéose.

N'ayant donc pas adhéré à l'histoire, je lui met la petite note de 5. Cependant, même si je n'ai pas lu le livre, je ne suis pas sans connaître, le contexte de base dans lequel le livre a été écrit, et, quelque part, je me dis que d'une certaine façon, la réalisatrice a donc su retranscrire à l'écran, la vacuité de la vie et les facettes de l'homme, que Flaubert voulait dépeindre dans son livre.

Je ne peux cependant pas affirmer que le film est une réussite dans son adaptation (et je sais que c'est rarement le cas), sans avoir connaissance du livre. Aussi, je pense ne pas avoir tout saisi des tenants et aboutissants de l'histoire : cela est sûrement du au fait qu'il doit manquer des passages du bouquin ou que l'histoire a été quelque peu modifiée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 294 fois
2 apprécient

Autres actions de Malorie Adam Madame Bovary