Affiche Maestro

Critiques de Maestro

Film de (2014)

La parenthèse en chantier

Le cinéma français peut-être encore plus que bien d’autres, a toujours bien cloisonné les films d’auteurs des produits plus grand public. En faisant de cette séparation le sujet même de son film, Lea Frazer, apparemment habituée à un registre plus du côté TF1 de la force, fait mouche. Le principe de départ est particulièrement habile : en nous rendant complice de... Lire l'avis à propos de Maestro

38 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Choc des cultures

Nous sommes ici en pleine mise en abyme de ce que peut être l'art (ou pas) cinématographique actuel. Le réalisateur nous amène sur le tournage du dernier film de Cédric Rovere (toute assonnance n'est pas fortuite...) entre tradition et modernité. Cet hommage plein de tendresse et d'ironie est une bouffée d'air frais malgré quelques lourdeurs et légères maladresses. Un jeune acteur qui ne jure... Lire l'avis à propos de Maestro

29 9
Avatar Rawi
7
Rawi ·

Critique de Maestro par Tsi_poulet

Ce film a été fait pour tous les amoureux du cinéma, pour les comédiens qui ne cessent de se remettre en question, pour les régisseurs et leurs galères de tout instant, pour les preneurs de son et leur méticulosité, pour les figurants qui assument leur rôle, et tous les autres. Pour les amoureux de la poésie aussi. Ce que j'aime dans le bon cinéma français, c'est l'exploitation du vrai, de la... Lire la critique de Maestro

17 1
Avatar Tsi_poulet
7
Tsi_poulet ·

Lettre d'amour à tous les cinémas.

Jocelyn Quivrin a découvert une nouvelle facette de son métier d’acteur lorsqu’il a tourné sous les ordres d’Eric Rohmer pour Les Amours d’Astrée et Celadon. Cela l’a tellement marqué qu’il en a écrit un film avec Léa Fazer. Malheureusement, Jocelyn Quivrin est mort il y a quelques années maintenant et le projet s’est retrouvé avec Pio Marmaï en tête d’affiche alors que Quivrin... Lire la critique de Maestro

13 1
Avatar CeeSnipes
8
CeeSnipes ·

Les fantômes de Rohmer...

Il y a des choses profondément attendrissantes dans « Maestro ». A commencer sans doute par ce double hommage à Eric Rohmer et Surtout Jocelyn Quivrin (à l’origine du projet). Par cette caricature douce et amère, on découvre le grand maître du cinéma d’auteur français, aux films réputés maniérés et difficiles d’accès pour le grand public, comme un ascète des mots, coincé dans un carcan élitiste,... Lire l'avis à propos de Maestro

9 4
Avatar Fritz Langueur
8
Fritz Langueur ·

Un conte d'été

La rencontre impromptue d'un maître (Rohmer) et de son élève (Jocelyn). L'élève chaperonné par le maître. Le maître éveillé par l'élève. Avec un tel speech, il était difficile de ne pas être naturellement conquis. Mais un tel film, se faisant l'analogie d'un relation réelle porte son point d'ancrage dans l'incarnation d'une force, d'une relation. Malheureusement, la caméra de Léa Fazer est mise... Lire l'avis à propos de Maestro

13
Avatar Monsieur_Biche
5
Monsieur_Biche ·

Critique de Maestro par Quintin Leneveu

Se basant sur un scénario de la réalisatrice et de Jocelyn Quivrin racontant la rencontre entre ce dernier et Eric Rohmer, le film livre un joli portrait du cinéma d'auteur français. En effet, en tentant de montrer le déroulement d'un toournage fauché mais illuminé par l'esprit de son réalisateur, Léa Fazer touche juste et toute perrsonne ayant un jour vécu ce genre de tournage reconnaîtra de... Lire la critique de Maestro

6
Avatar Quintin Leneveu
8
Quintin Leneveu ·

Le clébard est la clé

Ardent est le désir de porter Maestro à bout de bras pour défendre le cinéma d’auteur et plus généralement une culture pas toujours accessible dont la richesse se doit d’être préservée. Un leitmotiv’ à saluer d’autant plus qu'il est traité ici sans complexe, à la manière d'un feel good movie à la française, initiateur d'une bonne humeur permanente, qui permet à Lea Fazer de démystifier un... Lire la critique de Maestro

7 1
Avatar oso
7
oso ·

Rohmer et contre tous

La flippe. Léa Fazer qui rend hommage à Éric Rohmer, ça fait flipper. C’est comme si Danny Boon faisait un film sur Satyajit Ray avec Kad Merad, trois tonnes de fond de teint et du poulet au curry. Léa Fazer, c’est quand même, entre autres, Cookie et Ensemble c’est trop, genre deux belles fientes produites par on ne sait quels miracles financiers. Révérence à Rohmer donc, et à Jocelyn Quivrin... Lire l'avis à propos de Maestro

7 8
Avatar mymp
7
mymp ·

Un film drôle et touchant

La réalisatrice Léa Fazer nous livre avec Maestro un long-métrage drôle et touchant. Pio Marmaï qui incarne le rôle d'Henri, un jeune acteur désinvolte, plus fan du dernier Die Hard que d'un film de Bunuel, joue à la perfection. Oscillant entre le rôle de comique de service et celui d'acteur dramatique, tout est juste. Mais il n'est pas seul à jouer avec les sentiments du spectateur, Maestro... Lire l'avis à propos de Maestro

5
Avatar fatnaaaa
8
fatnaaaa ·