Advertisement
Affiche Mala Noche

Critiques de Mala Noche

Film de (1986)

Le premier film de Van Sant

La France découvre enfin en 2006 la première œuvre d’un réalisateur hors du commun qui revendique depuis toujours « son attirance pour les gens sauvages ». Il est tourné en 16 mm, images de noir et de blanc dont la grain parfois à la limite de la saturation trahit tant la fulgurance poétique de l’univers marginal que l’épure de personnages ô combien fragiles et radieux. Il est... Lire la critique de Mala Noche

4 1
Avatar Fritz Langueur
8
Fritz Langueur ·

Mala noche pour l'histoire, hermosa noche pour le Cinéma

Et Gus Van Sant fut ! C’est donc en 1986 qu’il nous livre son premier long-métrage déjà porteur de bien des symptômes du cinéma indépendant américain dont il va très vite devenir The Maître. Un premier film brut, sans aucun moyen financier, tourné dans l’urgence en noir et blanc et en 16 mm. Des défauts, ce film en a. Mala Noche fait donc, pour moi, office de premier essai, de brouillon avant le... Lire l'avis à propos de Mala Noche

2
Avatar Vino
6
Vino ·

Brouillon et soporifique!

Quelle déception pour moi que ce premier film de Gus Van Sant! Une image en noir et blanc vraiment très rude. Des personnages taillés à la hache. L'absence de tout propos. Une musiquette qui accompagne très mollement le film. Un scénario qui s'emberlificote et se perd. J'ai trouvé tout cela fort brouillon, fort sombre, fort lassant, bref, fort lourd. J'ai rapidement décroché et ce, malgré des... Lire la critique de Mala Noche

5
Avatar MrsChanita
1
MrsChanita ·

Critique de Mala Noche par Jerant

Premier long métrage de Gus van Sant qui raconte l'histoire d'un mec amoureux d'un clandestin mexicain qui n'en a rien à faire de lui. Il passe son temps à lui courir après. Il n'y a pas vraiment d'histoire à part cela. Ça dure une heure dix seulement. Image mal léchée en noir et blanc, mal cadré, jeux de lumière sur les corps. Bref pas de quoi fouetter un chat. Bon ça vaut pour le côté... Lire l'avis à propos de Mala Noche

Avatar Jerant
5
Jerant ·

Critique de Mala Noche par Le Blog Du Cinéma

Plus de vingt ans après sa réalisation, force est de constater que le cinéaste américain avait déjà tout d’un grand dans cette reconstitution à la fois tendre et crue d’un amour hors norme et émouvant. Adapté du roman éponyme de Walter Curtis, Van Sant filme Portland, la ville et ses habitants, pour offrir un film tout à la fois nerveux et contemplatif qui, sous des airs de ne pas y toucher,... Lire la critique de Mala Noche

Avatar Le Blog Du Cinéma
10
Le Blog Du Cinéma ·

Les bad nights de Portland (Oregon)

L'espèce de dicton américain qui s'affiche sur les premières images du film ("When you fuck with a bull, you get the horns" - "Qui baise avec un taureau se prend un coup de corne") nous fait tout de suite craindre le pire, ou du moins nous branche immédiatement sur le sujet et l'ambiance du film. C'est le premier long (78 minutes) de Gus Van Sant et il l'a en grande partie financé lui-même.... Lire la critique de Mala Noche

1
Avatar Fleming
7
Fleming ·