Qui s'est fait méchamment larguer chez Disney? Qu'il ou elle se dénonce!

Avis sur Maléfique

Avatar Emix6
Critique publiée par le

SPOILER sur Maleficient ET Frozen.

Okay... Que vous arrive-t-il Disney? Je ne vois nullement une volonté de détruire une structure phallocratique ou une quelconque émancipation de la femme mais juste beaucoup d'aigreur donc la question se pose: lequel(le) de vos PDG a vécu une rupture difficile?

Non mais sérieusement l'image du mâle n'a jamais été aussi basse dans vos films. C'est parce qu'on vous a reproché de promulguer le mythe du "prince charmant" et par la même, de conditionner les petites filles à un schéma qu'elles ne connaîtront jamais? Du coup vous brisez l'archétype pour le montrer cupide, incapable d'aimer sincèrement, conservant juste un ersatz rassurant de jeune homme, juste ce qui faut pour un semblant d'intrigue amoureuse?

Je crois avoir bien compris le message, c'est entre femmes maintenant que ça se passe: que ce soit entre soeurs (Frozen) ou entre "marraine" et filleul (Maleficient).

Soyons bien clair, je ne me sens nullement blessé dans ma virilité, rejeté ou dans la non-acceptation de ne plus faire partie de l'équation "Il faut qu'il y ait du mâle pour sauver la femme". Non, rien de tout ça, c'est une simple constatation.

C'est vraiment dingue de constater comme en deux films, la corporation Disney explose le principe de prince charmant pour en faire des lâches qui utilisent les sentiments des jeunes filles/femmes pour leur faire du mal et assouvir une ambition personnelle.

Si on suit la logique - idiote - de "Disney conditionne le monde" alors les générations XXIe vont être des plus méfiantes envers la gente masculine... ^^

Juste un petit rappel pour les prochaines production: on peut briser un archétype sans pour autant tomber dans l'excès inverse ;)

Gageons que dès que le ou la responsable de cette prise de direction se retrouvera un jules, tout redeviendra mièvre comme avant. Haaa l'aigreur de la rupture...

Le film en lui même reste... sympathique. Je crois que je fais une légère allergie aux films sur fond vert qui pue le numérique à des kilomètres à la ronde et qui en plus en abuse à tort et à travers sans que le scénario ne le justifie MAIS reste des scènes assez belles (et d'autres d'une laideur abyssale avec ou sans allergies). La relecture est plutôt intéressante et explique bien des choses parce que concrètement "je m'acharne comme une connasse sur un bébé juste parce que je n'ai pas été invité au baptême", c'était franchement une putain de faille de l'égo: elle était grave pathétique la Maléfique. Là, c'est le roi Stéphane qui craint à mort et c'est pas plus mal (oui, tout mon petit laïus se contredit ici: c'est la récurrence entre Frozen et ce film qui m'a fait tilter mais je trouve Hans -Frozen- super intéressant et le renversement de rôle entre Stéphane et Maléfique tout autant).

Maléfique est plutôt charismatique et Aurore paraît délicieusement tarte avec son sourire la bouche ouverte sans être idiote pour autant.
Les fées sont par contre détestables et font parties des laideurs abyssales dont je parlais plus haut (putain ça mérite un trophée pour la motion capture la plus laide de ces dernières années).
Après ça reste du Disney, c'est de la mécanique imparable donc hautement prévisible de bout en bout mais ça fait le job.

Pour le coup, rien que la première rencontre entre Maléfique et Aurore bébé vaut une note au dessus de la moyenne (la scène la plus réussie pour moi indéniablement).

Je n'évoque pas les GROSSES facilités-lacunes scénaristiques pour ne pas faire baisser ma note parce qu'au final, ça passe.

Reste qu'entre Frozen et Maléfique, je trouve Disney franchement en baisse car s'ils conservent une certaine efficacité, leurs dernières productions sont vraiment truffées d'erreurs de débutants et/ou faiblesses scénaristiques qui auraient pu facilement être évité :/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 269 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Emix6 Maléfique