Mal Efficient

Avis sur Maléfique

Avatar SanFelice
Critique publiée par le

Depuis quelques années, la ré-écriture des contes est devenue une mode. Bien entendu, Shrek y est pour beaucoup et, depuis, on ne compte plus les adaptations de contes, pour le cinéma ou la télévision, qui visent à moderniser des textes maintenant anciens.
Maléfique rentre parfaitement dans ce cadre. L'objectif : prendre un des personnages les plus singuliers des dessins-animés Disney, un personnage sombre, le plus terrifiant peut-être de tous les méchants de la firme, et lui donner son film.
[Oui, parce qu'il est évident ici que le projet du film prend son point de départ dans le dessin animé de 59. A aucun moment le film ne prend appui sur les texte de Perrault ou d'autres]
Projet fortement sympathique au demeurant, mais c'était sans compter sur la nunucherie Disney. En gros, il semble impossible, de nos jours, de faire un personnage purement salaud comme le fut Maléfique il y a 55 ans.
Et nous voilà embarqués dans un portrait de pauvre petite créature qui a été trahie. Il faut la comprendre, Maléfique, elle a une blessure secrète. Ce n'est pas de sa faute si elle est méchante, on l'a rendue comme cela.
Et voilà notre personnage qui se force à être méchante sans vraiment y arriver. Pire ! Au lieu d'être vraiment l'ennemie, elle devient la protectrice d'Aurore.
Alors, certes, j'admets que le but est de réhabiliter le personnage. J'admets également que l'on veuille dépoussiérer les contes. Mais de là à produire quelque chose d'aussi illogique, de là à passer ce personnage au tamis de la niaiserie bien-pensante, de là à édulcorer un personnage aussi amer et à en faire une mièvrerie mielleuse, il ne faut pas exagérer non plus !
La comparaison avec le personnage du dessin animé est d'autant plus facile que le réalisateur établit des ponts entre les deux films. On y retrouve des scènes importantes (la malédiction lancée sur le berceau, les trois fées qui vont s'occuper de la fillette, etc). Mais ces points de référence, qui auraient pu être stimulants en nous racontant l'histoire sous un autre point de vue, au contraire, servent à nous enfoncer encore plus dans l'invraisemblable.

Alors quoi ? Faut-il regarder Maléfique en faisant fi du dessin animé originel ? Faut-il oublier la Belle au Bois dormant, malgré que tout soit fait pour nous la rappeler ?
Essayons de savourer ce film comme un spectacle à part entière. Qu'avons-nous alors ? Un film qui se veut à grand spectacle mais a du mal à maîtriser ses effets spéciaux. Un film qui essaie de plagier l'esthétique du Seigneur des Anneaux et ne parvient qu'à nous confirmer que le film de Peter Jackson est devenu une référence en la matière, qui ne sera pas égalée de sitôt. Certes, quelques tentatives d'humour font mouche (Le Prince Charmant qui, depuis Shrek, se doit d'être un incapable) mais cela ne suffit pas à sauver le film.
Et s'il fallait trouver un point positif ? Elle Fanning, dont le sourire radieux illumine les quelques scènes trop rares où elle apparaît.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 856 fois
32 apprécient · 4 n'apprécient pas

SanFelice a ajouté ce film à 2 listes Maléfique

Autres actions de SanFelice Maléfique