Est ce que tout cela ne partirait pas en quenouille ?

Avis sur Maléfique : Le Pouvoir du mal

Avatar Behind_the_Mask
Critique publiée par le

Chers abonnés,

Vous connaissez la tendance du masqué à surnoter dès lors qu'on lui met quelques jolies images et de beaux effets spéciaux sous le nez. Un bien alarmant atavisme qui doit bien fausser la note moyenne indicative des éclaireurs qui vous avez pourtant choisis avec soin, je n'en doute pas.

Le masqué a failli une fois de plus céder à cette dangereuse manie devant Maléfique : Le Pouvoir du Mal. En effet, il a longtemps pensé durant la projection que la facture technique plutôt bonne allait faire illusion. Qu'il allait se contenter de dire sur Sens Critique que le refuge des fées noires était très joli et que cela excuserait sans doute le cinq dont il allait gratifier le film de manière complaisante.

Alors oui. C'est beau.. Sauf qu'à bien y repenser, le masqué, il s'est dit que l'équipe de la direction artistique ne s'était pas trop foulée le poignet, en reprenant la substance des illustrations de Cicely Mary Barker ou encore les formidables peintures de Boris Vallejo. Mais c'était beau, et cela a longtemps fait passer la pilule par rapport à ce qui se passait à l'écran.

Car finalement, il ne se passe pas grand chose : le scénario vide se contente de passer en revue tout ce qui a eu du succès, même un petit peu. Au point que Maléfique : Le Pouvoir du Mal se transforme en véritable digest de l' heroic fantasy light : Blanche-Neige et le Chasseur, Narnia, Le Seigneur des Anneaux, rien, en effet, ne sera oublié. Le tout saupoudré de contrefaçon de Avatar, Harry Potter et des Animaux Fantastiques.

C'est donc dire à quel point l'imagination est loin d'être au rendez-vous...

Mais là où tout commence à partir en quenouille, c'est que les scénaristes et le réalisateur de ce machin arrivent même à perdre leur personnage principal en cours de route, tant ils n'ont plus rien à dire à son sujet ou à lui faire faire quelque chose d'intéressant. On lui invente donc des origines à côté de la plaque, même si cela permet de filer lors de la projection une belle image supplémentaire.

Au point de transformer ce nouveau Maléfique en travestissant le conte alternatif du premier opus en film d'invasion à l'échelle d'un bac à sable, jetant aux orties le grand classique original en faisant semblant que celui-ci n'a jamais existé. On croit donc rêver devant un tel changement de nature, tant cette suite semble se tromper sur son essence.

Jusque dans un final dont les premières secondes donnent l'impression de rattraper un peu la débâcle, avant de sombrer un peu plus encore. Et l'on se demande même à quel film on a affaire lors d'une scène rappelant les chambres à gaz... Avant de se rappeler que Disney est à la barre de l'entreprise et qu'il n'y aura que très peu de victimes et surtout, un sacrifice neuneu.

Maléfique : Le Pouvoir du Mal touchera ensuite le fond dans ce final qui n'en finira pas de ne pas finir, achevant de couronner le vide d'une entreprise désolante d'un sirop épais de gnangnantisme, de renoncement et de cynisme. Maléfique ne sortira pas vivante de cette moulinette infernale. Enfin si, bien sûr, mais totalement dénaturée, martyrisée, outragée. L'entreprise de démolition est presque totale, ne provoquant que colère et consternation dans la salle, tandis que l'on se demande combien ont été payées Elle Fanning et Angelina Jolie pour offrir en guise de performance des regards vides et des visages mous sans expression.

Malgré ses belles images, ce nouveau Maléfique sonne donc désespérément creux et se montre incapable de garder intacte l'image de l'une de ses plus magnifiques méchantes. Loin d'exalter et de célébrer l'un de ses plus grands héritages, il ne fait que désoler et énerver à l'idée de penser que le studio aux grandes oreilles n'en a plus grand chose à faire de donner raison à ses pourfendeurs les plus ardents.

Que Disney nous prenne aujourd'hui ouvertement pour des Mickeys, en voilà un comble...

Behind_the_Mask, qui pense qu'il va falloir couvrir ces vilaines cornes...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1165 fois
37 apprécient · 5 n'apprécient pas

Behind_the_Mask a ajouté ce film à 1 liste Maléfique : Le Pouvoir du mal

Autres actions de Behind_the_Mask Maléfique : Le Pouvoir du mal