Une lettre d'amour volontaire au cinéma bis par James Wan.

Avis sur Malignant

Avatar Baron du Bis
Critique publiée par le

«Malignant» est le nouveau film de James Wan. Attendu par énormément de monde, le grand retour du réalisateur sur les sombres chemins de l'horreur risque de diviser les fans du metteur en scène, ainsi que le grand public. Il est peu probable que l'intention soit comprise par les masses, d'où les réactions lapidaires de certaines critiques à son sujet.

Si vous attendiez un nouveau «Conjuring», passez votre chemin, «Malignant» est LE film ou James Wan se fait plaisir, en vous livrant toute l'estime qu'il porte à la série B, sans chaînes et sans limites. Ici, la seule volonté est une déclaration d'amour éternel au cinéma de genre d'une certaine époque (70/80), c'est non seulement réussi, mais aussi très généreux. La bande-annonce subodorait déjà une indication sur le caractère nostalgique de l'intention, à travers notamment l'aspect VHS de l'image, même si cet élément est directement lié au scénario, le double sens me parait évident.

Les critiques négatives du film ont mis en avant un scénario délirant et stupide... Oui, c'est vrai ! On devine très rapidement qui est la mystérieuse créature assassine, on peut légitimement penser que ce scénario est très con et pas crédible une seconde, on peut aussi trouver certains passages très très kitschs, avec des choix de musiques très contestables. Tous ces défauts ne sont pas des erreurs de James Wan, mais simplement un hommage aux films d'horreurs qui ont bercé son adolescence, avec toutes les imperfections, les outrances et les idées improbables dont témoignaient ces vieilles séries B.

En réalité, «Malignant» est à la frontière entre l'horreur, le thriller, le giallo et le film d'action, toujours avec un ton scénaristique volontairement tourné vers le bis. Les aficionados de «Conjuring» risquent une sacrée déception, tant le film n'est pas vraiment effrayant, une conséquence logique du parti-pris artistique. Avoir conscience et accepter ce choix artistique à double tranchant est nécessaire afin de pleinement apprécier le spectacle. Par contre, c'est sans conteste le métrage le plus sanglant et le plus jouissif du metteur en scène.

Visuellement, «Malignant» est irréprochable, la gestion de la lumière et des couleurs tiennent du grand art, un vrai plaisir pour les yeux, comme souvent avec ce réalisateur. Techniquement, que ce soit les plans de caméra et des effets, rien n'est à jeter.

Amis de la série B horrifique, des grosses ficelles scénaristiques et du fun, James Wan est votre chevalier en cette année 2021 ! Les compagnons de route des vieux «mad-movies» seront ravis, le maître de l'horreur de ces vingt dernières années opte pour la démarche Tarantino sauce grindhouse, avec ses propres références cinématographiques. Le résultat est à la hauteur. Étant amateur de cinéma bis, fort à parier que «Malignant» devienne mon film favori de ce réalisateur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 268 fois
3 apprécient

Autres actions de Baron du Bis Malignant