👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Troisième film réalisé en tant que réalisateur, le cinéaste Chris Columbus se perfectionne, encore une fois, dans le genre où il est le plus à l’aise, la comédie. Comme il a osé faire en écrivant le scénario du film Les Gremlins, il casse une image habituelle du quotidien en transformant un sujet vilain et irrespectueux en une vision drolatique, le cambriolage. Tout est sorti de la tête du scénariste John Hughes pendant le tournage du film Uncle Buck, où l’un des protagonistes regarde à travers le trou d’une boite à lettres et grelotte de peur en croyant voir trois inconnus de l’autre côté de la porte. Bien entendu, c’est une illusion qui peut paraître trompeuse et bancale, nous rappelant des situations similaires et vues dans des productions de genre épouvante. 

D’un côté, le sujet aurait pu être ça. On aurait pu envisager une prise d’otages, des tueurs psychopathes ou des esprits hantant une maison mais avec Chris Columbus, il ne faut jamais s’attendre à ça, même s’il a un tantinet cherché à le faire avec les abominables et hilarants Gremlins. Dans cette production, l’histoire introduit deux cambrioleurs infâmes, maladroits, stupides et sans gêne, profitant malhonnêtement des joyeuses fêtes de Noël pour s’enrichir, très éloigné de la définition d’un expert dans ce domaine. De plus, un autre personnage est intéressant à traiter, un simple petit garçon, insupportable, casse-pied, criard et qui ne se tient pas en place, la représentation nette d’un enfant qui fait des caprices sans arrêt. Ce dernier est campé par un étourdissant Macaulay Culkin, ses caprices très prononcés et ses airs enfantins font mouche à tous les coups, ce qui fait le charme de cette production familiale.

Y compris les cambrioleurs interprétés par un duo d’acteurs accomplis comme Joe Pesci et Daniel Stern, ils sont incroyablement drôles, dans tous les sens du terme. C’est ce face-à-face improbable qui est mis dans le contexte, nous offrant des moments d’humour pittoresques, particulièrement à la fin de la production, entre les pièges astucieux du galopin et les maladresses des malfrats. En dehors de ce moment le plus profitable et le plus attendu du film, la production comporte une mise en scène habile, des phases cocasses et une ambiance digne de Noël, bourrée de tendresse et de mignonneries comme on peut en aimer dans une comédie à regarder pendant Noël. Un grand classique de la comédie américaine. 7/10


Plus tard quand je serai plus grand et que je me marierai, je vivrai tout seul.

Maman, j'ai raté l'avion !
JZD
8

Maman, je veux rater l'avion !

J'ai adoré la fin du dernier James Bond, vraiment, cette arrivée dans la maison d'enfance de James, le vieil écossais barbu et son fusil de chasse, et tout particulièrement cette préparation...

Lire la critique

il y a 9 ans

70 j'aime

11

Maman, j'ai raté l'avion !
LeTigre
7

Sale môme VS vilains cambrioleurs.

Troisième film réalisé en tant que réalisateur, le cinéaste Chris Columbus se perfectionne, encore une fois, dans le genre où il est le plus à l’aise, la comédie. Comme il a osé faire...

Lire la critique

il y a 3 ans

32 j'aime

4

Maman, j'ai raté l'avion !
FlyingMan
8

Critique de Maman, j'ai raté l'avion ! par FlyingMan

Film d'une époque, qui a marqué mon enfance. Peut-être mon premier film vu au cinéma. L'Amérique des années 90 durant les vacances de Noël. Ca sent bon le sapin, les guirlandes et la poudreuse. Qui...

Lire la critique

il y a 11 ans

26 j'aime

2

Baby Driver
LeTigre
8
Baby Driver

La musique comme elle n’a jamais été utilisée au cinéma.

Réalisateur de la trilogie Cornetto et du film Scott Piligrim, Edgar Wright est en voie d’être l’un des réalisateurs les plus intéressants à suivre de notre génération. Il renouvelle le cinéma d'une...

Lire la critique

il y a 5 ans

56 j'aime

9

Logan
LeTigre
8
Logan

L'adieu mortel du mutant le plus emblématique de la franchise X-Men. 

Suite à la grande satisfaction publique de la réalisation Wolverine : Le combat de l'immortel, le réalisateur James Mangold s'est engagé, sans la moindre hésitation, à mettre en œuvre un nouveau...

Lire la critique

il y a plus d’un an

52 j'aime

13

Mad Max - Fury Road
LeTigre
9

Une nouvelle injustice à régler pour notre justicier Australien !

Un quatrième opus de la saga Mad Max ? Après trente d’absence sur le grand écran ? Personne n'aurait cru ça et pourtant, Cette information a bien été confirmée par de nombreux sites sur Internet...

Lire la critique

il y a 2 ans

51 j'aime

13