La Guerre des mondes

Avis sur Man of Steel

Avatar Théo-C
Critique publiée par le

Dans une période cinématographique où les supers-héros ont la main mise sur l'industrie du Septième Art, entre gros budget de développement et recettes diverses et variées plus que lucratives, il n'est donc point étonnant que notre bon vieux Superman soit remis au goût du jour. Bon, il y a eu tout de même le film de Singer, qui ne date que de 2006, mais qui n'a malheureusement pas laissé une marque indélébile sur le catalogue des films épiques.

Alors que Marvel martèle (assonance involontaire) les écrans, entre les Avengers, Captain America, Iron Man, Thor et j'en passe, il fallait bien que DC Comics se sortent un peu les doigts du c*l et qu'ils ne se reposent pas seulement sur la trilogie à succès de l'oncle Nolan. Dès lors, après le mythique Batman (on va taire le très honteux "Green Lantern", merci), c'était au tour du légendaire Superman de bénéficier d'un reboot.

Nolan est à la production et supervise David S.Goyer à l'écriture. Alors, bien entendu, il y a des signes du passage du tonton : scénario plutôt sombre et violent, remontant à la naissance du héros et traitant de son évolution en société ; tirades philo-symboliques liées à l'espèce humaine, son évolution, ses faiblesses. Ce qui vous garanti un récit privé d'humour redondant. La seule fois où on esquisse un sourire, c'est lorsque un prêtre avale de travers lorsque Kal-El lui avoue être la cible recherchée sur Terre par le terrifiant Zod, ou quand le même super-héros balance une vanne douteuse sur l'esprit "ricain" de son pays d'adoption, face à un soldat des plus clichés.

Ça vous rappellera peut-être la trilogie des "The Dark Knight" ? Et bien détrompez-vous, car il n'y a qu'à travers le récit dramatique que les ponts se tiennent entre les deux adaptations. Pour le reste, on doit tout à Snyder, son style, son délire, sa générosité.
Ouais Zack est un grand enfant, je l'ai déjà dit à travers les critiques de ses réalisations antérieures. Et lui confier un personnage comme Superman était plus qu'une bonne idée ! Le mec a dit : "Ok, vous me filez un bon budget de production, regardez ce que je vais vous en faire...!".

Résultat : des effets spéciaux renversants, des combats épiques, démontrant toute la puissance du super-héros et des Kryptoniens. De plus, le réalisateur exécute un contre-pied esthétique, lâchant totalement les ralentis qui ont fait sa réputation jadis, tout en optant pour une caméra épaule quasi-constante, ce qui amplifie l'immersion dramatique (du fait que cette dernière est totalement maîtrisée).
Le spectacle débute avec la magnifique séquence d'ouverture, avec une planète Krypton immersive, et où l'on assiste à une destruction des plus grandioses. Et lorsque le Général Zod et ses hommes de main débarquent sur la Terre pour mettre la main sur leur concitoyen en captivité, le spectacle s'intensifie, jusqu'à devenir totalement jubilatoire ! Les immeubles se fracassent, les corps volent dans les airs, la Terre devient un véritable terrain de jeu...

Voilà ce qu'on attendait d'un Superman : de l’excitation ! C'est quand même LE super-héros par excellence, un Dieu à la force démesurée. Et qu'est ce que ça fait du bien de le voir à l'oeuvre...

Je m'étonne donc des notes générales un peu dures sur "SensCritique"... Je sais que Snyder a ses détracteurs, comme c'était déjà le cas pour Nolan. Et il est vrai, aussi, que l'on peut l'attaquer sur son récit parfois bancal et qui n'exploite pas tous les personnages en profondeur. Mais il reste encore deux volets pour creuser cela. Et puis pourquoi se plaindre que "Man of Steel" est un film avec "trop d'action", alors que l'on reproche justement à beaucoup de films du même genre de négliger l'épique au profit des intrigues (si l'on prend l'exemple d'"Iron Man 2") ?

Même si le traitement du personnage est ici singulier, Goyer et Snyder mettant en scène le super-héros sous le spectre de l'"envahisseur", de l'"alien" venant occuper et détruire notre Terre à l'aide de ses congénères, l'axe scénaristique reste toutefois intéressant : Superman est "la réponse à : sommes-nous seul dans l'univers ?". C'est à la fois la représentation de la peur et de l'espoir. C'est le sauveur, le Dieu.
En ce sens, "Man of Steel" magnifie son héros, le porte et le fait briller, tout en creusant ses névroses, son éducation "terrienne" et ses concessions.

Pour finir, "Man of Steel" brille également de par son casting : un sans faute à mon goût. Henry Cavill est juste parfait (du moins physiquement) dans sa tenue de super-héros, imposant et classe. Russell Crowe, l'un de mes acteurs préférés, démontre qu'il sait définitivement tout jouer et c'est bien pour cela qu'il en impose en Jor-El. Amy Adams est absolument craquante en rebelle du Daily Planet (j'étais déjà tombé amoureux d'elle dans "Fighter"). Le duo Costner - Lane est sublime, tout en retenu, mais ce sont bel et bien les personnages qui transmettent le plus d'émotion dans le film. Enfin, comment oublier Sir Shannon, l'acteur sur lequel il faudra miser de plus en plus dans les années à venir. Son visage atypique lui permet de camper un Zod hystérique et psychopathe, ce qui en fait un ennemi jouissif !

Voilà, il y a beaucoup de choses dans ce "Man of Steel", du bon et du moins bon. La perfection n'existe pas, certes. Mais voilà, quel spectacle, quelle intensité, quelle jouissance ! Je ne sais pas pour vous, mais quand je vais voir un film de super-héros, ce sont mes trois qualificatifs pour un jugement positif.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 712 fois
19 apprécient

Autres actions de Théo-C Man of Steel