Avis sur

Manchester by the Sea par Jonathan Pichot

Avatar Jonathan Pichot
Critique publiée par le

La lente et dure reconstruction.
Comment se reconstruire, quand on n’a touché le fond.
Hanté par une ville, où l’idée d’y mettre un pied en est presque insupportable, Cassey Affleck n’a d’autre choix que de rentrer à Manchester, sa ville natal. Il doit s’occuper des funérailles de son frère et de son neveu Patrick jouer ici par Lucas Hedges, que l’on n’a pu découvrir dans Moorise Kingdom de Wes Anderson , qui confirme ici tout le talent entrevu en 2012. On suit alors Lee dit Cassey Affleck de l’hôpital , jusqu’à la préparation des obsèques en passant par un rendez-vous chez le notaire et l’accompagnement de Patrick les jours suivant la perte de son père. Avec la sensation que le frère de Lee en lui confiant ce rôle de tuteur, lui donne un début d’espoir.Entrez une description du lien ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jonathan Pichot Manchester by the Sea