👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'aime à penser que je ne mérite pas le bonheur bourgeois qui est le mien. Que je n'ai rien fait pour.
Et pendant ce temps-là, d'autres souffrent.
Que puis-je faire face à cela ?
Me punir et plonger dans ce malheur qui me séduit.
Rester digne et faire en sorte de mériter ce sort.
A moins qu'il ne faille précipiter l'horreur pour en limiter l'effet.

Les films tristes me rendent heureux.
Surtout quand ils sont pudiques.
C'est comme cela. Et il me faudra continuer à vivre avec.

...

Des scientifiques de l'Université d'Oxford au Royaume-Uni pensent avoir compris pourquoi. Selon leur récente étude parue dans la revue de la Royal Society, Open Science, regarder un film dramatique ne serait pas sans effet sur notre organisme.
Selon le professeur Robin Dunbar qui a dirigé la recherche, profiter d'une fiction est une sorte de marque de fabrique de l'espèce humaine. Ce comportement se retrouverait ainsi dans toutes les cultures et depuis longtemps. "La fascination humaine pour les histoires s'est établie dans les temps anciens quand nous avons commencé à vivre dans des communautés de chasseurs-cueilleurs", souligné Robin Dunbar repris par la BBC.
Pourtant, les raisons expliquant pourquoi la fiction fascine tant l'espèce humaine et les fonctions qu'elle peut avoir n'ont été que peu étudiées jusqu'ici. "Il y a des raisons sociales : le folklore nous permet de transmettre la sagesse ou d'ancrer les valeurs de la communauté, nous permettant de nous réunir. Bien que cela soit important, ça n'explique pas complètement pourquoi nous sommes prêts à revenir encore et encore à ce divertissement", a relevé Dunbar.
(...)
Plus précisément, les chercheurs ont observé une augmentation de 13,1% de la tolérance à la douleur pour le groupe de film dramatique, alors que le groupe contrôle montrait une baisse du seuil de tolérance de 4,6%. Soit une différence totale de 18% entre les deux groupes. Mieux encore, l'équipe a observé un plus fort sentiment de cohésion de groupe, malgré l'humeur moins positive des participants.
"Ceux qui ont eu la plus grande réaction émotionnelle ont également eu la plus forte augmentation du seuil de la douleur et un plus grand sentiment d'être lié à leur groupe", à résumé le professeur Dunbar. Mais tout le monde n'a pas montré une réponse émotionnelle au film dramatique. Certains ont juste connu une diminution du seuil de la douleur sans aucun changement au niveau du lien social.
"Cela est probablement vrai dans la vie quotidienne - certaines personnes réagissent émotionnellement à un événement qui se produit alors que d'autres personnes se disent "Quel est le problème ?"", a commenté Dunbar repris par le Guardian.

Source : Maxiscience

Raider55
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les films les plus tristes et Les meilleurs films de 2016

il y a 6 mois

3 j'aime

1 commentaire

Manchester by the Sea
easy2fly
9

Dans les cendres d'un douloureux passé

Manchester by the Sea est typiquement le genre de film dont je ne veux pas qu'il se finisse. Je n'ai pas envie de lâcher les personnages, je veux savoir ce qu'ils vont devenir, quel sera leur avenir...

Lire la critique

il y a 5 ans

70 j'aime

2

Manchester by the Sea
xlr8
10

Because I can't...

Bon ben pour moi, à ce jour, c'est le meilleur film de l'année, on touche au sublime... Tout m'a plu, l'histoire, la mise en scène, le jeu de Casey Affleck, Michelle Williams (que l'on voit très...

Lire la critique

il y a 5 ans

68 j'aime

9

Manchester by the Sea
mymp
8

Réparer le vivant

Lee est un survivant, Lee est un fantôme. Plus l’humeur, plus d’avenir, plus d’envies, sinon celle de se foutre en l’air et des bastons dans des bars pour ressentir encore quelque chose ; un poing...

Lire la critique

il y a 5 ans

58 j'aime

4

L'Élégance du hérisson
Raider55
5

1 chapitre sur 2

Ils sont des livres dont on se souvient toute sa vie. Mais avec un sentiment de satisfaction modéré, tiède. Celui-ci en fait partie. Et pourtant il était précédé d'une belle réputation - due à de...

Lire la critique

il y a 11 mois

9 j'aime

6

L'Âge d'or, tome 2
Raider55
8

Si beau et si frustrant à la fois

Ce tome de l'âge d'or est le 2nd de l'histoire et clôture donc magistralement cette quête de pouvoir médiévale. Son graphisme si particulier en est toujours la particularité. Au risque évidemment de...

Lire la critique

il y a plus d’un an

9 j'aime

Casino Royale
Raider55
5

Pastiche sous crack

Quelques mots pour rappeler que : - Ce n'est pas un film à regarder en famille. J'ai perdu mes 2 filles sur ce que je pensais être une oeuvre proche de la Panthère Rose. - Globalement ce film n'aura...

Lire la critique

il y a plus d’un an

8 j'aime

7