Affiche Maniac

Critiques de Maniac

Film de (2012)

Coiffeur pour drames.

Quand on a vu le Maniac de Lustig avec l’énorme Joe Spinell, on se doute bien qu’une version 2.0 co-produite par Aja et Langmann embarquant l’horripilant Elijah Wood risquait fortement de faire se dresser les cheveux sur la tête, voire de passer pour une posti…pastiche de son illustre modèle (promis j’arrête avec les cheveux et l’humour contextuel). Sans posséder complètement l’aura de... Lire la critique de Maniac

57 41
Avatar real_folk_blues
6
real_folk_blues ·

Quand un remake respecte grand-papa, ça va tout de suite mieux

Comme tout bon Mad Movien qui se respecte, je garde un souvenir ému, quoique ancien, du film de Lustig (1). Pour être tout à fait honnête, je devrais d'ailleurs plutôt parler de sensation que de souvenir, n'ayant pas revu ce film depuis une bonne vingtaine d'années. Toujours est-il que mon cerveau malsain a gentiment frétillé à l'annonce de l'envie d'Alexandre Aja de redonner une seconde vie à... Lire la critique de Maniac

35 14
Avatar takeshi29
7
takeshi29 ·

Dans la tête du tueur.

Monument du shocker et pur produit d'une époque dégueulasse, doublé du portrait aussi dérangeant que touchant d'un psychotique asexué traumatisé par l'image de sa mère, le "Maniac" de William Lustig n'appelait aucune révision, se coulant de plus très mal avec notre époque aseptisée. A l'annonce d'un remake supervisé par le duo Aja / Levasseur et le producteur Thomas Langmann, le fan pur et dur... Lire la critique de Maniac

19
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Dans les peaux d'Elijah Wood.

C'est quand même un peu soulagé que l'on sort de la vision de ce film. On ne peut pas dire que ça sentait très bon tout ça ! En premier lieu, comment remplacer Joe Spinell ? Comment l'éternel ado qu'est Elijah Wood, avec son petit duvet inflammable et ses grands yeux bleus de pucelle terrifiée pourrait piquer la place de l'immense carcasse alcoolisé de "big" Joe, de sa peau vérolée et de son... Lire l'avis à propos de Maniac

19 4
Avatar Ze Big Nowhere
6
Ze Big Nowhere ·

La redondance du scalp

Le statut le plus amusant du site, à propos de ce film, est sans doute le suivant: "Elijah Wood en tueur schizophrène, c’est un peu Frodon qui a bouffé Gollum" (son auteur - d’ailleurs, et entre nous-, à la fois inspiré, humble et brillant, pétillant et instruit, mérite sans doute que vous, charmants lecteurs, le preniez tous comme éclaireur). Alors certes, il y a un effort,... Lire la critique de Maniac

51 31
Avatar guyness
3
guyness ·

Critique : Maniac (par Cineshow.fr)

22 ans après le chef d’œuvre glauquiscime de William Lustig, Alexandre Aja et Gregory Levasseur s’emparent de l’histoire de ce psychopathe pur jus pour en livrer une nouvelle copie, version 2.0. Un nouveau script que Franck Khalfoun est chargé de mettre en images après un 2ème sous-sol pas vraiment marquant (mais pas déplaisant), dans lequel il dirigeait la fortement bombée Rachel Nichols (déjà... Lire l'avis à propos de Maniac

20 1
Avatar Mathieu  CRUCQ
4
Mathieu CRUCQ ·

Mets-toi à ma place si tu ne me crois pas

Maniac est un long, un très long calvaire. Mais dans le bon sens du terme, c'est à dire le calvaire auquel on s'attend devant un film d'horreur, un vrai. Maniac est une sorte de malaise d'une heure trente, 90 longues minutes à se demander "Putain, mais qu'est-ce que je fous là ?" Car l'objectif de Maniac, filmé quasi-intégralement en caméra subjective, est bien de faire sentir au spectateur... Lire la critique de Maniac

15
Avatar Quentin Rybczak
7
Quentin Rybczak ·

Dans la Peau d'Elijah Wood

Alexandre AJA, ce nom mis en valeur dans la campagne promo au détriment du réalisateur n’est pas anodin. Après sa première production, le très moyen « 2ème Sous-Sol », on était en droit d’avoir un peu peur. Mais AJA a surement été un peu plus impliqué dans ce film que dans le précédent. Et la bonne idée du film, c’est cette vue à la première personne qui fait rentrer, littéralement, le... Lire l'avis à propos de Maniac

11
Avatar Kornélien Morny
7
Kornélien Morny ·

Lost in wood

Maniac est le remake du film portant le même nom sorti en 1980 par Wiliam Lustig. Malgré une jaquette Kitsch, ce dernier est bien considéré dans le cœur des amateurs de cinéma horrifique par le traitement apporté au personnage principal et la magnifique interprétation de l'acteur Joe Spinell totalement habité par son rôle de sérial killer. Un remake avec Frodon Sacquet avait donc de quoi faire... Lire la critique de Maniac

12 1
Avatar Rano84
8
Rano84 ·

Le regard qui tue

Le duo français formé par Alexandre Aja et Franck Khalfoun poursuit un travail de recréation de classiques de l'horreur gore amorcé avec La Colline a des yeux (2006) ou Piranha 3D (2010), s'attaquant ici à un monument du slasher un peu particulier, le Maniac de William Lustig (1980). Pour l'anecdote, "lustig" signifie "rigolo" en allemand, qualificatif que l'on peut difficilement associer à un... Lire l'avis à propos de Maniac

10 1
Avatar Krokodebil
7
Krokodebil ·